DESCHAMPS Jean

Par Jean-Paul Nicolas

Né le 22 janvier 1923 à Malaunay (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), fusillé le 30 juin 1944 à Condé-sur-Sarthe (Orne) ; résistant FTPF.

Jean Deschamps demeurait à Barentin. Il fut exécuté avec Rémy Sevestre, lui aussi de Seine-Inférieure. Le préfet de l’Orne prévint des deux décès le préfet de Seine-Inférieure, le 27 juillet 1944.
Il avait rejoint les rangs de la Résistance dans l’ouest de la France et faisait partie d’une unité de quinze combattants. Il appartenait au maquis de Courcerault dans l’Orne. Non loin de Mortagne-au-Perche, le groupe logeait dans une ferme. Dénoncés par un des leurs pour la somme de 50 francs, ils furent tous arrêtés, incarcérés à Alençon, jugés par une cour martiale et fusillés. Jean Deschamps a été fusillé le 30 juin 1944 à Condé-sur-Sarthe (Orne), le même jour que Rémy Sevestre. Avec eux dix hommes de moins de vingt-cinq ans furent exécutés dans la carrière de la Galochère.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157987, notice DESCHAMPS Jean par Jean-Paul Nicolas, version mise en ligne le 10 juin 2014, dernière modification le 19 mars 2017.

Par Jean-Paul Nicolas

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime, cote 51W428. – Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine-Maritime. 1940-1944, édité par l’Association départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime. 1994. – Site Internet Maquis de Courcerault (Orne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément