ABASQ Joseph

Né en 1921 ; ouvrier d’usine domicilié à Saint-Marc (Finistère) ; condamné à mort, peine commuée.

Ouvrier d’usine de Saint-Marc, Joseph Abasq fut arrêté par les Allemands pour sabotage de fils téléphoniques et condamné à mort par le tribunal allemand FK752 de Quimper le 11 septembre 1940. L’intervention directe du maire de Saint-Marc, le présentant comme un faible d’esprit, permit la commutation de sa peine en 10 ans de prison. Il fut emprisonné à Brest puis à Saint-Brieuc sans être pris, semble-t-il dans les listes d’otages.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157771, notice ABASQ Joseph, version mise en ligne le 27 mars 2014, dernière modification le 8 février 2017.