BONFILS Frédéric, Marius

Par Louis Botella

Né le 1er novembre 1893 à Thulay (Doubs), mort le 22 avril 1955 à Mandeure (Doubs) ; syndicaliste CFTC de la Métallurgie et du Doubs ; mutualiste ; militant MRP ; conseiller municipal de Mandeure .

Fils d’Émile Bonfils, cantonnier, et de Félicie Renaud, ménagère, Frédéric Bonfils était, en 1930, président du syndicat des ouvriers métallurgistes de l’Union sociale [CFTC] de Mandeure.

En novembre 1933, il assumait la fonction de vice-président du syndicat CFTC des métallos du Pays de Montbéliard.

En janvier 1946, il était président du syndicat CFTC des métaux de Mandeure et vice-président de l’Union régionale CFTC de Franche-Comté. Une note de police le qualifia alors de "vieux syndicaliste CFTC très écouté de ses camarades et de la direction Peugeot". Il également conseiller municipal MRP de Mandeure.

Travaillant aux Cycles Peugeot, il figura, en avril 1947, sur la liste des candidats présentés par la CFTC lors de l’élection des membres du conseil d’administration de la caisse primaire de sécurité sociale de Montbéliard.

En juin 1952, il était toujours président du syndicat chrétien des métallos de Beaulieu-Mandeure [Mandeure]. Quelques mois plus tard, il fut élu, lors de sa création, vice-président de l’Union locale CFTC de Montbéliard.

Depuis juin 1951 au moins, il siégeait au sein du conseil de l’Union régionale CFTC de Franche-Comté où il représentait le Pays de Montbéliard. Il fut encore reconduit dans cette fonction en mai 1954.

Parti à la retraite ou proche de celle-ci, il ne figura plus parmi les membres de cette instance lors du congrès de 1955.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157758, notice BONFILS Frédéric, Marius par Louis Botella, version mise en ligne le 16 janvier 2018, dernière modification le 16 janvier 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Doubs, 10 M 2731, 1911 W /4, dossier 797, 1911 W/3, dossier 526, 1911 W/ 9, dossier 1139 et 7 J 26, 7 J 37 (Arch. de l’Union régionale CFTC de Franche-Comté). — Arch. Dép. Côte-d’Or, 40 M 299. — État civil.
Louis Botella

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément