FINKIELMAN Fabius

Par Daniel Grason

Né le 19 mai 1908 à Dzisna (Russie, Biélorussie), fusillé comme otage le 15 décembre 1941 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; gérant d’un commerce de fourrure ; communiste.

Né dans une famille juive russe, Fabius Finkielman était marié et père de deux enfants. La famille vivait au 21 avenue Hoche à Paris (VIIIe arr.). Le 4 novembre 1941, la police allemande l’arrêta et l’interna au camp de Romainville (Seine, Seine-Saint-Denis).
Le 14 décembre 1941, le général Von Stülpnagel fit paraître un « Avis » : « Ces dernières semaines, des attentats à la dynamite et au revolver ont à nouveau été commis contre des membres de l’Armée allemande. Ces attentats ont pour auteur des éléments, parfois même jeunes, à la solde des Anglo-Saxons, des Juifs et des Bolcheviks et agissant selon les mots d’ordre infâmes de ceux-ci. Des soldats allemands ont été assassinés dans le dos et blessés. En aucun cas, les assassins n’ont été arrêtés. »
Le 15 décembre 1941, soixante-dix otages furent passés par les armes au Mont-Valérien, parmi lesquels cinquante-trois Juifs. Fabius Finkielman fit face au peloton d’exécution à 10 h 10.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157660, notice FINKIELMAN Fabius par Daniel Grason, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 18 mars 2017.

Par Daniel Grason

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII dossier 2 (Notes Thomas Pouty). – Serge Klarsfeld, Le livre des otages, op. cit. – Site Internet Mémoire des Hommes. – Site Internet CDJC.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément