BARRÉ Pierre, Eugène Henri, Théotime

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Né le 20 février 1898 à Grand’Landes (Vendée), mort le 11 août 1964 à Vandy (Ardennes) ; enseignant ; syndicaliste.

Fils d’instituteurs, Pierre Barré fréquenta l’école primaire supérieure de Chatonnay (Vendée) et entra à l’École normale d’instituteurs de La Roche-sur-Yon (1913-1915). Il prépara l’école normale supérieure (sciences) de Saint-Cloud à l’ÉNI de Lyon (1915-1916). Il devint instituteur délégué pour l’enseignement des sciences à l’EPS de La Flèche (Sarthe, 1916-1917). Après trois ans de service militaire dans l’artillerie coloniale, il fut nommé instituteur à Bouffères (Vendée) puis délégué (sciences) à l’EPS de Mortagne-sur-Sèvres (Vendée). Il devint élève de l’École nationale de l’enseignement technique (1921-1923, section D). Il épousa en septembre 1923 à Vandy (Ardennes) Pierrette, Jeanne, Marie, Denise Quillatre, élève de la même promotion. À partir d’octobre 1923, titulaire du Certificat d’aptitude pédagogique (commercial), il enseignait le Français, l’Histoire et la législation, à l’école pratique de commerce et d’industrie d’Haubourdin (Nord) tandis que son épouse y délivrait un enseignement commercial.

Militant dans les rangs du Syndicat de l’enseignement technique, Pierre Barré fut le secrétaire de la séance plénière du congrès national de 1933. Élu à la commission administrative du syndicat en 1933-1934, il y demeura jusqu’à la guerre. Membre de son bureau en 1933-1935, il avait la responsabilité des écoles pratiques de garçons. L’année suivante, membre de sa commission pédagogique, il fut délégué au congrès de la Quatrième région en 1937-1938.

Au début de la guerre, séparés de leurs trois enfants restés en Vendée, les époux Barré demandèrent leur mutation pour la région parisienne.

Affecté à l’EPS (section technique) de Saint-Maur-des-Fossés (Seine, Val-de-Marne) en 1941, tandis que son épouse enseignait à l’EPS de filles de la ville, à la Libération, Barré devint membre du bureau national élargi du Syndicat national de l’enseignement technique lors de l’assemblée générale du 30 septembre 1944.

Délégué comme inspecteur principal de l’enseignement technique à Paris (cadre départemental) en mars 1946, Barré assurait la coordination avec les cours complémentaires commerciaux et les collèges techniques. Il fut détaché comme inspecteur principal, adjoint pour l’enseignement technique auprès du directeur des services d’enseignement de la Seine, puis nommé inspecteur principal de l’enseignement technique pour l’académie de Paris, l’année suivante.

Pierre Barré mourut en août 1964 alors que sa prise de retraite était prévue pour septembre 1964.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article15762, notice BARRÉ Pierre, Eugène Henri, Théotime par Jacques Girault, Julien Veyret, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 9 novembre 2018.

Par Jacques Girault, Julien Veyret

SOURCES : Arch. Nat., F17 28244. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément