WOESTYN Eugène

Par Michel Cordillot

Né en 1813 et mort en 1888  ; ouvrier compositeur installé à Orléans.

Eugène Woestyn participa selon ses dires à la conquête de l’Algérie en tant que soldat. Ouvrier compositeur installé à Orléans après son retour en France, il publia en 1841 un ouvrage d’éducation populaire de tendance communiste matérialiste, Feuillets d’histoire dédiés au peuple, qui était vendu 1 F au profit des familles des détenus politiques et visait à démontrer que « tous les rois absolus ont été mauvais ».

Eugène Woestyn fut ultérieurement l’auteur d’une cantate républicaine, et après la Seconde République, de nombreux autres livres de caractère non-politique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157615, notice WOESTYN Eugène par Michel Cordillot, version mise en ligne le 18 mars 2014, dernière modification le 18 mars 2014.

Par Michel Cordillot

ŒUVRE : Feuillets d’histoire dédiés au peuple, Orléans, Impr. de Darnault-Maurant, in-12, 187 p. – Aux enfants de Paris. La Républicaine ou le Peuple est roi, cantate chantée par M. Adalbert au théâtre de l’Ambigu-Comique, paroles d’Eugène Woestyn, musique d’Amédée Artus. Paris, Lucas, 1848, in-16, 12 p. – Pour le reste de son œuvre, voir le catalogue de la BnF.

SOURCE : catalogue BnF

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément