CROS Roger, Lohier

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 25 janvier 1922 à Saint-Jean-de-Védas (Hérault), fusillé le 22 mai 1944 à la Doua (Villeurbanne, Rhône) ; agriculteur ; résistant dans l’Armée secrète (AS) à Montpellier (Hérault).

Fils de Clément, agriculteur, et de Marie Irma Joséphine Blanc, Roger Cros exerçait la profession d’agriculteur et demeurait à Montpellier (Hérault), 42 rue du Courreau avec sa famille.
Il fit partie de l’Armée secrète à Montpellier à partir du 21 novembre 1943. Il fut arrêté par la Sipo-SD le 8 février 1944 à Montpellier et interné à la prison Montluc (Lyon, Rhône) le 6 avril.
Condamné à mort, le 15 mai 1944, par le tribunal militaire allemand siégeant à Lyon, il fut exécuté le 22 mai avec René Villaret sur le stand de tir du terrain militaire de la Doua.
Retrouvé dans le charnier de la Doua après la guerre, son corps fut identifié par sa mère le 25 août 1945.
Roger Cros fut inhumé à Montpellier.
Il écrivit une lettre d’adieu à sa mère le 22 mai 1944.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157500, notice CROS Roger, Lohier par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 13 mars 2014, dernière modification le 11 avril 2017.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : DAVCC, Caen, 21 P 251096, 21 P 439 624. – Arch. Dép. Rhône, 3335W22, 3335W11, 3460W2. – Arch. Dép. Hérault, 6M689.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément