OBIS Georges, pseudonyme à l’École de Moscou, MOKRANE Georges, FERNAND [Dictionnaire Algérie]

Par René Gallissot

Ouvrier du bois à Alger ; passé par l’École de l’Internationale communiste à Moscou ; communiste actif, interné sous Vichy.

Georges Obis, ouvrier du bois, comparait le 8 juillet 1929 devant le tribunal correctionnel d’Alger sous l’inculpation d’incitation de militaires à la désobéissance ; il est condamné à quatre mois de prison ; il était fiché comme communiste. Il l’était certainement puisqu’il est envoyé en 1930-1931 suivre les cours de l’École léniniste internationale de Moscou qui est le centre d’instruction de l’IC. Il figure sur la liste des élèves avec le pseudonyme de Georges Mokrane, et le « nom de parti », en fait un prénom pour rendre anonyme : Fernand. Revenu à Alger, il est toujours tenu pour communiste ; membre du PCA à l’époque, il est en effet arrêté sous le régime de Vichy et interné dans les camps du sud algérien jusqu’en 1943.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article157281, notice OBIS Georges, pseudonyme à l'École de Moscou, MOKRANE Georges, FERNAND [Dictionnaire Algérie] par René Gallissot, version mise en ligne le 3 mars 2014, dernière modification le 3 mars 2014.

Par René Gallissot

SOURCES : RGASPI, 495 270 582. — Arch. Nat. France, Paris, F7/13 160. – Arch. IRM (PCF), microfilm de Moscou (IC) 453. — Komintern : l’histoire et les hommes. Dictionnaire biographique de l’Internationale communiste (Maitron), Éditions de l’Atelier, Paris, 2001. — A. Moine, Déportation et résistance en Afrique du Nord (1939-1944). Éditions sociales, Paris, 1972.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément