MAURICE Louis, André [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice revue par Françoise Fontanelli Morel

Né le 21 juillet 1902 à Laval (Mayenne) ; manœuvre ; anarchiste.

Fils d’un surnuméraire des Postes et Télégraphes et d’une institutrice, Louis Maurice vivait à Reims (Marne) en 1921-1922. Il travaillait sur les chantiers du bâtiment et appartenait à l’Union Anarchiste. Le 19 janvier 1922, il distribua des tracts intitulés « Sus aux bourreaux ! » invitant à un grand meeting de protestation contre la répression en Espagne. Il fut interpellé par la police, ce qui lui valut d’être classé comme « agitateur révolutionnaire » lors de l’appel de la classe 1922.

Louis Maurice vécut à Marseille où il se maria, il demeurait 53, rue Terrusse et aurait exercé le métier de chansonnier. Il aurait été secrétaire des Jeunesses syndicalistes révolutionnaires et la police le tenait pour « dangereux » et comme un « anarchiste cultivé et décidé ». En janvier 1923, il devint secrétaire des Jeunesses anarchistes à Marseille. Le 30 janvier, il intervint dans une causerie organisée par les Jeunesses anarchistes sur la « Philosophie naturaliste du XVIIIe siècle » à la Bourse du travail. Le lendemain, il intervint dans une causerie organisée par l’Union Anarchiste au bar Bruno sur « Les origines de l’esclavage ». Le 15 janvier 1924, il représenta les Jeunesses anarchistes dans un meeting contre la condamnation à mort de Nicolau et Matteu (voir Lecoin) à la Bourse du travail.

Il vécut ensuite à Paris où il aurait travaillé chez Hachette, puis à nouveau à Marseille à partir de 1936. Il figurait encore sur les listes anarchistes en 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156785, notice MAURICE Louis, André [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice revue par Françoise Fontanelli Morel, version mise en ligne le 23 février 2014, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par Jean Maitron, notice revue par Françoise Fontanelli Morel

SOURCES : État-Civil — Arch. Dép. Marne 30 M 68 — Arch. Dép. (13) 4 M 2023 rapports du 24 et du 30 mars 1923 et n° 1310 du 18 avril 1925 — Françoise Morel, Le mouvement anarchiste marseillais dans l’entre-deux-guerres, maîtrise, Aix-Marseille I, 1997.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément