JULIEN Henri, Joseph [dit Henri] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Françoise Fontanelli Morel

Né le 24 février 1886 à Marseille ; bourrelier puis cantonnier des ponts et chaussées ; militant anarchiste de Marseille.

Fils de Étienne Jean Julien et de Marie Thérèse Brittini, il demeurait, en 1906, avec sa mère, veuve, maison Arnaud à Saint-Henri. Soldat de la classe 1906, il servit dans différents régiments de chasseur en Afrique sous le matricule 1753. Marié à Pardi Marie Adeline, le 27 avril 1923, il n’avait pas d’enfant. Il était tatoué aux deux bras.

Il fut « membre dirigeant » du groupe de l’Union anarchiste de Saint-Henri. En 1938, il demeurait rue des Mûriers à Saint-Henri, dans la banlieue nord de Marseille (XVI° arr. ). En septembre 1938, le commissaire spécial le signalait au Préfet comme un individu "dangereux pour l’ordre social en cas de tension politique" et le proposait à l’inscription pour le carnet B.

Curieusement, la notice individuelle établie en 1938 par la police fait mention de parents à l’identité différente.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156741, notice JULIEN Henri, Joseph [dit Henri] [Dictionnaire des anarchistes] par Françoise Fontanelli Morel, version mise en ligne le 24 février 2014, dernière modification le 28 octobre 2015.

Par Françoise Fontanelli Morel

SOURCES : Arch. Dép. BdR 4 M 2366, rapport du 6 septembre 1938, notice individuelle, 1 R 1248 dossiers militaires.

Version imprimable Signaler un complément