Anarchiste de Roubaix (Nord).

Après avoir connu les bataillons disciplinaires d’Afrique durant son temps de service, Louis Dejaeger travailla à Roubaix (Nord) comme ouvrier du bâtiment et fut gérant en 1914 des derniers numéros du journal Le Combat (Tourcoing, Lille, Roubaix, n°1, 15 octobre 1905 à 18 juillet 1914). Il demeurait alors 104 rue Bernard à Roubaix.
Il militait toujours après la Première Guerre mondiale. Le tribunal correctionnel de Lille le condamna le 14 octobre 1922 à un an de prison et 2 000 F d’amende pour avoir distribué le 1er mai précédent des brochures en faveur de Cottin* qui avait tiré sur Clemenceau ; le 30 novembre, en appel, la peine de prison fut ramenée à huit mois.

SOURCES : Le Libertaire, 20 et 24 octobre 1922 = DBMOF (l’appelle Dejaegher) — R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit.

Notice complétée par Rolf Dupuy

Version imprimable de cet article Version imprimable