RATINAUD François [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche

Né le 15 août 1883 à Saint-Junien (Haute-Vienne), mort le 21 mars 1959 ; ouvrier gantier ; anarchiste et syndicaliste.

François Ratinaud était membre du groupe libertaire Germinal de Saint-Junien (voir Jean Bourgoin*) et fut de toutes les luttes ouvrières du début du siècle.

Son entrée dans le militantisme fut contemporaine de l’importante grève qui, de fin décembre 1901 à la mi-février 1902, paralysa l’usine mégissière du Goth, la plus grande de la ville (environ 300 grévistes). Le 8 janvier, Ratinaud fut arrêté avec Jean Bourgoin, suite à une manifestation bruyante contre les jaunes. Le 30 janvier, ils étaient condamnés par le tribunal de Rochechouart à six jours de prison, ce qui provoqua une manifestation de protestation à Saint-Junien.

Partisan enthousiaste du mouvement coopératif, François Ratinaud fut à l’initiative, avec Justin Terlaud, de la création de la boulangerie coopérative de Saint-Junien.

Mobilisé durant la Grande Guerre, il fut décoré au front, pour son courage, de la croix de guerre avec palme et de la médaille militaire et fut ensuite fait chevalier de la légion d’honneur.

Après guerre, François Ratinaud devint fabricant de gants et cessa, semble-t-il, tout militantisme. Il assurra, jusqu’en 1924, la direction de la Ganterie coopérative.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156612, notice RATINAUD François [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 24 février 2014, dernière modification le 25 janvier 2019.

Par Jean Maitron, notice complétée par Guillaume Davranche

SOURCES : notes de Jean Maitron — Christian Dupuy, Saint-Junien, un bastion anarchiste en Haute-Vienne (1893-1923), PULIM, 2003.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément