TIVOLLIER ou THIVOLLIER Louis Michel [Dictionnaire des anarchistes]

Par Laurent Gallet

Né à La Murette (Isère) le 30 janvier 1847 ; tisseur ; anarchiste de Lyon.

Soldat de l’armée active en 1871 et proposé pour la médaille militaire, Tivollier passa dans le camp des insurgés, fut pris et envoyé en Afrique.

Il fut membre de la commission du journal La Lutte (avril 1883), de la commission pour protester contre la loi sur les récidivistes (mai 1883) et enfin, en juin, d’une commission d’organisation de la ligue pour l’abolition des armées permanentes (blanquiste).

Le 26 juillet 1883, il fut l’objet d’un mandat d’amener décerné par juge d’instruction Rigot. Ayant fui à Genève, il fut, le 1er août 1883, condamné par défaut, à un mois de prison pour outrage envers un agent de la force publique dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.

Tivollier reparut à Lyon en mars 1885 où il milita dans des groupes socialistes-révolutionnaires.

En 1887, il figura encore sur les listes d’anarchistes mais en 1889, il fut signalé parmi les blanquistes révisionnistes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156487, notice TIVOLLIER ou THIVOLLIER Louis Michel [Dictionnaire des anarchistes] par Laurent Gallet, version mise en ligne le 25 février 2014, dernière modification le 19 mars 2014.

Par Laurent Gallet

SOURCES : A.D.Rhône 4M250, 4M307, 4M321

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément