MAITREJEAN Louis Auguste [Dictionnaire des anarchistes]

Par Anne Steiner

Né en 1880 en Haute Saône ; sellier, bourrelier ; anarchiste individualiste, faux monnayeur.

D’après les rapports de police, Louis Maitrejean commença à fréquenter les Causeries populaires et le cercle évoluant autour de Libertad* dès 1905. Le 6 novembre 1905, il fut condamné à six jours de prison pour port d’armes.

C’est à cette période qu’il commença à vivre avec Anna Estorges* qu’il épousa le 13 septembre 1906, quelque mois après avoir reconnu sa fille Henriette dite Maud née en janvier 1906 . De leur union, naquit Sarah dite Chinette née en octobre 1906.

Anna Estorges, devenue Rirette Maîtrejean*, le quitta en 1908 pour vivre avec Maurice Vandamme dit Mauricius* qui écrivait dans l’anarchie et animait de nombreuses causeries.

Louis Maîtrejean, qui avait toujours travaillé régulièrement et était même affilié à la section des corroyers-mégisseurs, commença à suivre la voie illégaliste. Il fut arrêté en mai 1909 et condamné le 9 juin 1910 à cinq ans de réclusion pour émission de fausse monnaie par la cour d’assise de Melun.

Libéré en 1913, il s’installa à nouveau à Belleville et reprit sa profession de sellier. Il divorça de Rirette le 6 novembre 1913 pour qu’elle puisse épouser Victor Kibaltchiche (Victor Serge*) alors détenu à Melun.

Après quatre années passées sur le front, il revint vivre et travailler à Belleville jusqu’à la fin de sa vie. Dans les années 1920, il participait régulièrement aux ballades organisées par Le Libertaire autour de Paris et il y emmenait ses deux filles, alors adolescentes.

Il était, selon René Michaud*, trés populaire auprès des militants des Jeunesses anarchistes auxquels il rendait souvent visite dans leur local du 69 rue de Belleville. Son petit fils, Alain Aulestia, fils de Maud, se souvient d’un homme généreux, puissant, fort en gueule, et s’affirmant encore anarchiste dans les années 1950.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156242, notice MAITREJEAN Louis Auguste [Dictionnaire des anarchistes] par Anne Steiner, version mise en ligne le 7 mars 2014, dernière modification le 7 mars 2014.

Par Anne Steiner

SOURCES : archives PPo BA1503 — entretien avec Alain Aulestia — Mémoires de Mauricius recueillies par Pierre Valentin Berthier — état-civl Paris 75020,75010 — René Michaud, J’avais 20 ans, Syros 1983.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément