FRUMENCE Louis, René [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell, Gianpiero Bottinelli, Laurent Gallet

Né le 29 mars 1869 à Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; coiffeur ; anarchiste de Lyon (Rhône).

Frumence fut signalé de passage à Lyon en 1892 et 1893.
À la suite de l’attentat à l’Hôtel Terminus à Paris, la police signala la disparition de neuf anarchistes lyonnais dont Frumence. Peu de temps après, il fut l’objet d’une perquisition le 1er avril 1894. Puis il fut arrêté à la suite de l’attentat de Caserio* contre le président de la République.

Se déplaçant beaucoup, il parti exercer son métier à La Côte-Saint-André (Isère) en 1895. En 1896-1897, il prit part à quelques rares réunions politiques, notamment à celles de la Jeunesse nouvelle. Le 26 octobre 1896, dans une réunion protestant probablement contre la répression en Espagne, il prononça "un discours des plus violents, contenant des provocations directes au meurtre et à l’assassinat", et fut arrêté le 6 janvier suivant.

Selon la police genevoise, Frumence était connu à Lyon comme un anarchiste très dangereux, chez lequel il y avait eu plusieurs perquisitions. Réfugié à Montreux (Vaud, Suisse) en 1897, d’où il se rendit probablement à Zurich. Il utilisait de faux papiers.

Malgré cela, il fut expulsé de Suisse le 23 septembre 1898 avec 35 autres (voir Cantié)

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156208, notice FRUMENCE Louis, René [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, Gianpiero Bottinelli, Laurent Gallet, version mise en ligne le 12 mars 2014, dernière modification le 12 mars 2014.

Par Marianne Enckell, Gianpiero Bottinelli, Laurent Gallet

SOURCES : Arrêté du Conseil fédéral suisse du 23 septembre 1898. — Archives fédérales, Berne, AF E21 14002, Ministère public féd, police politique, liste des anarchistes étrangers 1889-1898. — Arch. Dép. Rhône 4M311, 4M315, 4M316. — CAC 19940500 art 58, circulaire du 19 janvier 1897.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément