DEVERTUS Édouard [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Journaliste ; anarchiste.

Rédacteur au Cri du peuple, Édouard Devertus fut, entre 1886 et 1890, un des orateurs habituels du mouvement anarchiste, prenant par exemple la parole le 24 juin au Cirque d’hiver puis le 18 septembre 1887 à la salle Favié, pour la Ligue des antipatriotes (voir Joseph Tortelier).

Durant la campagne pour sauver les anarchistes de Chicago, il prit la parole à Paris, le 16 octobre, avec Louise Michel*, puis le 5 novembre à Toulon.
Le 14 novembre 1887, il comparut devant la Cour d’assises de Saint-Quentin pour « provocation de militaires à la désobéissance » dans un meeting tenu en septembre en compagnie de Massey* et Bal*. Il fut condamné à un an de prison et 100 francs d’amende.

Pour avoir crié « À bas les sergots » au meeting du 24 juin, il avait été condamné à un mois de prison par la 10e chambre du tribunal correctionnel. En appel, le 5 décembre, la condamnation fut confirmée.

Devertus prit part au congrès international anarchiste tenu à Paris les 1er et 8 septembre 1889. Il s’y montra partisan de l’illégalisme et, selon La Révolte, il affirma qu’il en avait fait la promotion durant la campagne abstentionniste aux élections législatives, affirmant que « le peuple est volé et qu’il a le droit de reprendre toujours et partout ce qui appartient à tous ». Face aux objections de Merlino* et de Georges Brunet*, il érigea Clément Duval* en modèle, et appela les anarchistes à « se faire les amis des braconniers, des maraudeurs, les enrôler dans le camp des révoltés ».

À l’approche du « premier 1er Mai », en 1890, Devertus fut de ceux qui s’opposèrent à ce que les anarchistes s’engagent dans ce qu’il considérait comme une opération dilatoire des socialistes.

En avril 1891, il fit de l’agitation parmi les employés du recensement mécontents de leur maigre salaire.

Vers 1893, il habitait 103, bd Diderot, à Paris 12e, et correspondait avec Sébastien Faure*.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156196, notice DEVERTUS Édouard [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 13 mars 2014, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : L’Idée ouvrière du 24 septembre 1887. — La Révolte du 7 et du 14 septembre 1889. — Le Journal des débats du 27 mars 1890 et du 21 avril 1891. — Vivien Bouhey, Les anarchistes contre la République, PUR, 2008.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément