BAL [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Ouvrier chez Godin ; sympathisant anarchiste.

Abandonné par son père, Bal travailla dès l’âge de onze ans.

En 1887, il travaillait aux établissements Godin et habitait une chambre au fameux Familistère de Guise (Aisne). Il était cependant un féroce contempteur du paternalisme patronal, et sympathisait avec l’anarchisme. En septembre, il donna une conférence avec les anarchistes Massey et Devertus* à Saint-Quentin, ce qui devait lui valoir de comparaître en Cour d’assises.

En septembre 1887, lors d’une cérémonie de remise de médaille à de vieux ouvriers de Godin, Bal voulut répliquer au maire de Guise qui avait recommandé aux ouvriers de ne jamais écouter les révolutionnaires. On l’empêcha de parler, et Godin lui signifia qu’il serait licencié sous quinzaine.

Quelques jours plus tard, deux affiches manuscrites furent placardées à Guise, menaçant les directeurs et contremaîtres de Godin. Soupçonnés, deux anarchistes de Guise, Louis Basse et Gustave Mathieu* furent arrêtés par les gendarmes. Par la suite, un ouvrier anarchiste ayant publiquement témoigné sa solidarité, Henri Jason, fut également arrêté. Il fut aussitôt licencié par Godin, ainsi qu’Émile Mathieu, le frère de Gustave.

Le jour de son départ des établissements Godin, Bal afficha lui-même un placard dénonçant Godin et appelant les ouvriers à s’abstenir aux élections municipales, ce qui lui valut une nouvelle garde à vue. De retour au Familistère, sa chambre avait été fouillée et vidée par l’administration Godin, et Bal porta plainte.
Quelques temps plus tard, lors des élections municipales, 300 électeurs seulement prirent part aux votes sur 1 800 inscrits et, selon L’Idée ouvrière, 100 bulletins portaient les noms des camarades emprisonnés.

Le 14 novembre, Bal comparut devant la Cour d’assises de Saint-Quentin pour le meeting tenu en compagnie de Devertus et Massey. Il fut condamné à 3 mois de prison et 16 francs d’amende.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156148, notice BAL [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 11 mars 2014, dernière modification le 5 juin 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : L’Idée ouvrière du 17 septembre, du 15 octobre et du 12 novembre 1887.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément