LABREGERE François [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell

Né le 8 avril 1891 aux Chausses, commune de Paussac et Saint-Vivien (Dordogne) ; peintre en bâtiment ; insoumis.

François Labrégère, anarchiste individualiste, s’était insoumis et en 1913 vivait en Suisse. Il avait été gérant de quelques numéros du Libertaire en août 1912, et gérant de l’Anarchie de mai à octobre 1912.

En 1921, il demeurait rue Kairouan à Reims. Le 16 janvier 1921 il était au bureau lors d’une réunion au cours de laquelle parlèrent Louis Lecoin et Henri Sirolle, et que troublèrent les communistes. En avril 1924, il essaya, avec Martial Quintane, de constituer à Reims une « minorité syndicaliste révolutionnaire ». Son fils était aux Jeunesses communistes de Reims.

En 1935, il demeurait à Viry-Châtillon (Seine-et-Oise) et militait au groupe "Terre et Liberté" avec sa femme Émilie Vinçon. Tous deux étaient inscrits au Carnet B,

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article156087, notice LABREGERE François [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell, version mise en ligne le 17 mars 2014, dernière modification le 17 janvier 2019.

Par Jean Maitron. Notice complétée par Rolf Dupuy et Marianne Enckell

SOURCES : Arch. Nat. F7/13 053, F7 13972-13973. État des Anarchistes, Antimilitaristes et Communistes 27/5/1921 — Arch. Dép. Marne, 30 M 85. — Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier, op. cit. — CAC Fontainebleau 1004 0500, art. 211 — R. Bianco, Un siècle de presse, op. cit. — Vivien Bouhey, op. cit., annexe 59.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément