TURREL Jean [dit Petit Jean] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 26 septembre 1955 à Digne (Alpes de Haute-Provence) ; commis de restaurant ; garçon de café ; imprimeur ; militant de l’ORA et de l’OCL2.

Jean Turrel dit Petit Jean était à la fin des années 1960 membre du groupe ORA du 13ème arrondissement de Paris. Il travaillait alors comme garçon de café et commis de restaurant.

Lors de la fondation par l’ORA de l’imprimerie Edit 71, il se forma comme technicien en imprimerie et y travailla comme permanent avec Patrick Ferrage*. Membre du Collectif national de l’ORA, il fut pendant plusieurs mois secrétaire aux relations intérieures. Il était également membre de la Commission journal de Front Libertaire.

En 1975 il était membre du secrétariat aux relations internationales (SARI) de l’ORA avec entre autres Rolf Dupuy*, Ariel Morato et Jean Van Zaanen. Il collabora au numéro zéro de Liaisons internationales communistes libertaires (avril 1975) qui devait être le bulletin de la Coordination internationale communiste libertaire mais qui ne fut jamais distribué, suite aux dissensions avec la tendance de l’organisation qui allait être exclue pour former l’UTCL.

Il fut ensuite le responsable de deux bulletins émis par les SARI de l’ORA puis de l’OCL : Sarigole plus (un numéro en octobre 1975) et Le Sarivari monstre (un numéro en octobre 1976). Il travaillait alors à l’imprimerie Gilles Tautin qui avait été fondée par des militants maoïstes de La Cause du Peuple. Puis il travailla aux Imprimeurs libres dans le but d’organiser un réseau de collectifs d’imprimeurs solidaires et complémentaire malgré les différences idéologiques, notamment avec les imprimeurs de Lyon et de Lip. Il prépara et participa à une réunion tenue à Paris des collectifs d’imprimeurs allemands, belges, espagnols, français qui tentèrent de concillier les rapports professionnels au sein d’un mouvement libertaire européen.

Il quitta ensuite l’OCL, sans doute lors de la dérive autonome de l’organisation en région parisienne. Après avoir co-fondé le bar associatif La Mouette rieuse dans le 20ème arrondissement, il participa en 1985 avec d’anciens militants de l’ORA – dont Gérard Mélinand* et Mayo Rodriguez – à la fondation de l’imprimerie Autographe située dans le même arrondissement.

Devenu consultant pour des ministères et autres organisations sociales et culturelles, Jean Turrel est parti ensuite en 1992 au Cambodge pour essayer d’y former des imprimeurs et de participer à la reconstruction de ce pays. Puis, dans le cadre du développement durable et progressif de pays en voie de développement, il continua de travailler en Asie du Sud-Est puis en Afrique avec des organisations non gouvernementales pour y construire des structures hospitalières et éducatives.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155991, notice TURREL Jean [dit Petit Jean] [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 27 mars 2014, dernière modification le 27 mars 2014.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Notes D. Dupuy. — R. Bianco, Un siècle de presse anarchiste, op. cit. — Entretien avec J. Turrel (2011).

Version imprimable Signaler un complément