PÉREZ Richard [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né vers 1946 ; militant de la FA et de l’ORA à Paris.

Richard Pérez était en 1965 le secrétaire du groupe Jules Vallès de Paris 13e adhérant à la Fédération anarchiste. Nommé en 1966 secrétaire aux relations intérieures de la FA, il fut à partir de 1967 l’administrateur, avec entre autres Maurice Joyeux et Roland Bosdeveix, du Monde Libertaire et permanent à la librairie de la rue Ternaux. Il rejoignit à cette époque la tendance regroupée autour de Maurice Fayolle et qui allait constituer l’Organisation Révolutionnaire Anarchiste (ORA). Il participa également aux cours de formation organisés par le groupe Louise Michel et notamment, en avril 1968, avec Federica Montseny, sur « anarchisme, organisation et fédéralisme ».

Pendant les évènements de mai-juin 1968, il fut l’un des responsables de la table de presse tenue par les anarchistes dans la Sorbonne occupée.

Délégué de la tendance organisationnelle de la FA au congrès international de Fédérations anarchistes tenu à Carrare à l’été 1968, il y fut nommé avec entre autres Michel Cavallier, Guy Malouvier et Robert Guillaume, également militants de l’ORA, à la Commission de relations internationales des Fédérations anarchistes (CRIFA) où il fut chargé de la trésorerie.

Richard Pérez collaborait depuis le début à L’Insurgé (Paris, 13 numéros de fin 1966 au 15 mars 1969), bulletin de la région Paris-banlieue sud, puis de l’ORA à partir du n° 5 (mai 1968) ; ce journal avait été précédé d’un n° 0 intitulé La Rue (fin 1966) édité par le groupe Jules Vallès qui avait abandonné ce titre au profit du groupe Louise Michel qui lança la revue du même nom. Lorsque, à partir d’avril 1969, L’Insurgé (Paris, 10 numéros du 15 avril 1969 à juin 1970) devint l’organe officiel de l’ORA, Richard Pérez en fut nommé directeur de publication. Il collaborait également au bulletin théorique L’Organisation Libertaire (Marseille, 6 numéros de janvier 1968 à juin 1970) publié par l’ORA.

Lorsque lors d’une rencontre nationale tenue à Paris en juin 1970 par l’ORA, il fut décidé de ne plus accepter la double affiliation FA-ORA, Richard Pérez choisit de rester à la Fédération anarchiste. Il fut remplacé à l’administration de L’Insurgé par Martine Comte et la direction du journal, reprise par Jean Luc Brimeur, lui fut retirée. Il semble que sa gestion du journal ait posé quelques problèmes, puisque lors de la rencontre nationale de juin 1970, il devait à la trésorerie près de 1.000 fr. et une commission d’enquête fut nommée pour avoir ses explications et récupérer l’argent.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155947, notice PÉREZ Richard [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 29 mars 2014, dernière modification le 23 janvier 2019.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : Notes D. Dupuy — R. Bianco « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit. — Documents internes de l’ORA — Bulletin intérieur - ORA, n° 3, juin 1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément