GENOUD Joseph [Dictionnaire des anarchistes]

Par Maurice Moissonnier

Né le 6 mars 1850 à Corbonod (Ain) ; mécanicien ; militant anarchiste lyonnais.

Successivement ouvrier aux ateliers d’Oullins, mécanicien de la gare de Perrache, conducteur à la Compagnie des tramways de Lyon, Genoud, bon ouvrier, participa aux activités des anarchistes lyonnais.

Dès 1881, il était secrétaire de la 1re section du 2e arr. de la fédération révolutionnaire constituée par les libertaires dirigés par Bordat (voir ce nom). Le 1er août 1882, il fut nommé membre de la commission exécutive de la fédération et de son organe L’Etandard révolutionnaire : il collaborait au journal et figurait dans la sous-commission des finances de l’organisation.

Malgré sa relative discrétion dans les réunions publiques, la police le remarqua et il figura parmi les anarchistes inculpés en janvier 1883 de reconstitution d’une organisation révolutionnaire internationale. Le 19, le tribunal correctionnel de Lyon lui infligea quinze mois de prison, 200 f d’amende, et cinq ans d’interdiction des droits civils — voir Bordat T.

Par la suite, Genoud s’éloigna des anarchistes et, après son mariage, vers 1889, il abandonna toutes ses activités politiques. À cette époque, sa femme tenait, 54, cours Charlemagne, une petite officine d’herboristerie et il occupait lui-même un emploi de comptable à la Compagnie lyonnaise de navigation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155895, notice GENOUD Joseph [Dictionnaire des anarchistes] par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 31 mars 2014.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 4 M 3 et 4 M 17. — Le Procès des anarchistes devant la police correctionnelle et la cour d’appel de Lyon, Lyon, 1883.

fiches auteur-e-s