GAUDENZI David De [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Laurent Gallet.

Né à Vauzone (Italie) le 4 septembre (ou octobre) 1846, mort à Villeurbanne (Rhône) le 16 décembre 1901 ; ferblantier ; militant anarchiste.

Un état nominatif des membres faisant partie du cercle des ouvriers sur bronze et ferblantiers de Lyon signala David Gaudenzi [sic] dès 1870.

Il appartint à la fédération révolutionnaire de la région de l’Est, qui, en mars 1881 — c’est-à-dire quelques semaines avant la tenue à Paris du congrès régional du Centre qui marqua la scission entre socialistes et anarchistes — groupait la plupart des anarchistes de la région de l’Est.

Arrêté le 19 novembre 1882, ainsi que vingt-cinq de ses compagnons, à la suite des violentes manifestations des mineurs de Montceau-les-Mines, d’août 1882, et des attentats à la bombe perpétrés à Lyon en octobre 1882, il fut impliqué dans le procès, dit Procès des 66, qui s’ouvrit devant le tribunal correctionnel de Lyon le 8 janvier 1883. Selon l’importance des charges retenues contre eux, l’accusation avait classé les prévenus en deux catégories (voir Bordat), Gaudenzi, prévenu de la 1re catégorie, fut acquitté le 19 janvier 1883.

Il figura encore sur les listes d’anarchistes à surveiller en 1887 et 1892 quoique n’assistant plus aux réunions politiques depuis sa libération.

Il mourut à Villeurbanne le 16 décembre 1901. Un rapport de police rendit compte de l’événement sous ces termes : « Le corbillard dans lequel le cercueil a été placé, était surmonté d’une croix, laquelle a été enlevée avant le départ du cortège. A l’arrivée au cimetière de Cusset, 60 personnes à peine suivaient encore le convoi. Sur la tombe, un membre du syndicat des ferblantiers zingueurs, dont Godenzi [sic] faisait partie, a brièvement fait l’éloge du défunt. Puis, le sieur Masson, président du "Comité de la buanderie" a également retracé la vie de Godenzi qui fut, dit-il, un militant du Comité et qui traça, aux jeunes, une ligne de conduite que nous suivrons toujours, principalement contre "l’ensoutanné", dont il fut l’adversaire résolu ».

Un ferblantier du nom de Gaudenzi est encore signalé entre 1911 et 1913. Il est dit anarchiste, syndicaliste et antimilitariste (AD Rhône 4M260, 10M374), son fils ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155892, notice GAUDENZI David De [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Laurent Gallet., version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 3 mars 2015.

Par Jean Maitron, notice complétée par Laurent Gallet.

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 4M307, 4M258, 4M630, état civil de Villeurbanne. — M. Massard, Histoire du Mouvement anarchiste à Lyon 1880-1894, DES, Lyon, 1954. — Le Procès des anarchistes devant la police correctionnelle et la cour d’appel de Lyon, Lyon, 1883.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément