GALLAIS [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Trésorier de la Commission de secours aux familles des détenus politiques.

Dans son numéro 3, le journal L’Audace, dont le gérant était V. Leperchey, annonçait une grande conférence suivie d’une soirée familière le mercredi 18 mars 1885, salle Lévis à Paris. Les adhésions et lots pouvaient être envoyés à Gallais, trésorier, 29 rue Lesage ; A. Ferré, secrétaire, 4 place de Châteaudun, Levallois-Perret ; Jean-Pierre, 40 rue Durantin ; Joaschin, 8 impasse Chatelet, Saint-Ouen ; Caron, 39 rue Montceau et 8 passage Cardinet ; Houchard, 162 avenue de Clichy ; Bley, 20 rue de Clignancourt ; Cardeilhac, 24 rue Lacharrière ; et aux bureaux du journal, 3 ruelle Pellé (rue Saint-Sabin).

Il y a probablement identité avec J. Gallais qui collabora à Terre et liberté (Paris, 1884-1995, et dont L’Audace prit la succession) et au Ça ira (Paris, 1888-1889).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155889, notice GALLAIS [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 31 mars 2014, dernière modification le 24 décembre 2017.

Par Marianne Enckell

SOURCES : L’Audace, n°3, 21-28 mars 1885 — R. Bianco, Un siècle de presse…, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément