BELLOTI Victorine [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 12 mai 1839 à San Maurizio (Italie) ; chapelière ; anarchiste illégaliste ; inculpée du « procès des Trente ».

Victorine Belloti (1894)
Victorine Belloti (1894)
Album Bertillon 1894.

Les sources se contredisent : pour certaines elle est née Victorine Trucano, épouse Belloti ; pour d’autres elle est veuve de Trucano Belloti.

En 1892-1893, elle fit partie de la « bande Ortiz »* pour laquelle elle agit, vraisemblablement, comme receleuse.

Au mois d’octobre 1893, elle s’installa au 1, bd Brune, à Paris 14e avec son fils Louis et une partie de la bande (Paul Chericotti, Marie Milanaccio et son compagnon Orsini Bertani). C’est là que le butin des cambriolages était entreposé.

Après la descente de police du 18 mars 1894, elle fut arrêtée et incarcérée avec son fils Louis*.

Du 6 au 12 août 1894, elle comparut avec toute la « bande Ortiz » devant les assises de la Seine dans le cadre du « procès des Trente » (voir Élisée Bastard). Défendue par Me Félicien Paris, elle fut acquittée.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155808, notice BELLOTI Victorine [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 16 janvier 2017.

Par Guillaume Davranche

Victorine Belloti (1894)
Victorine Belloti (1894)
Album Bertillon 1894.

SOURCES : Journal des débats du 15 juillet 1894 et du 6 au 13 août 1894 — Alphonse Bertillon, Album photographique des individus qui doivent être l’objet d’une surveillance spéciale aux frontières, Paris, Imprimerie Chaix, 1894.

Version imprimable Signaler un complément