TRICHEUX Marius, Paul [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Né le 9 janvier 1903 à Lézignan (Aude), mort le 16 décembre 1963. Ouvrier du bâtiment. Anarchiste et syndicaliste de Toulouse.

Après son service militaire en 1924, Marius Tricheux avait commencé à travailler comme serrurier dans un petit atelier. Comme ses parents Alphonse et Paule et son frère Eugène, il était membre dans les années 1920 du groupe anarchiste toulousain Bien-être et Liberté.

En 1925 il participa avec son frère Eugène à la création d’un syndicat autonome du bâtiment qui adhèrera ensuite à la CGTSR. Il y occupa la fonction d’archiviste du syndicat du Bâtiment et des Travaux publics de Toulouse.

En août 1927, à la suite de heurts avec la police lors d’une manifestation en faveur de Sacco et Vanzetti, il écopa de 2 mois de prison et 50f. d’amende.

A partir de 1933 Marius (ou Eugène ?) devint chauffeur de taxi et créa le syndicat des patrons et chauffeurs de taxi dont il devint le secrétaire.

En juillet 1936, comme toute la famille, il alla en Espagne. Comme ses parents et ses frères et sœur, il fut arrêté en juin 1937 par les communistes à Puigcerda et emprisonné quelques semaines avant de revenir en France.

Figurant comme toute la famille sur une liste d’individus dangereux établie par les Renseignements généraux, Marius Tricheux fut arrêté en juin 1940 et interné administratif à la prison Saint Michel de Toulouse. Puis il fut interné au camp de Noé où il retrouva son frère Eugène et le compagnon Victor Nan*. Le 19 octobre 1943, il fit partie d’un convoi pour l’organisation Todt.

Marius Tricheux, qui était était marié à Françoise Traval, est décédé à Toulouse le 16 décembre 1963.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155782, notice TRICHEUX Marius, Paul [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 26 janvier 2019.

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

SOURCES : Arch. Nat. F7/12986 — Violette Marcos & Juanito Marcos, Itinéraire d’un anarchiste..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément