TCHELEBIEV Avram [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 22 septembre 1900 à Sofia (Bulgarie). Ouvrier cordonnier. Militant anarchiste bulgare réfugié en France.

Avram Tchelebiev, né d’Avramov et de Ventura Salomona, était arrivé en France le 23 septembre 1925. Il obtint un récépissé de demande de carte d’identité délivré à Sartrouville puis déménagea à Paris où la police notait qu’il n’avait pas « fait enregistrer son changement d’adresse au service des étrangers de la Préfecture ».

Il travaillait comme cordonnier pour la maison Koresky, 80 quai de Jemmapes puis à partir d’avril 1926 à la maison Chapuzot-Chaussures pour dames, 32 rue Bréguet.
Après avoir logé successivement 88 avenue de la République à Sartrouville, au Foyer Végétalien 70 rue Bobillot, puis rue des Prairies, il demeurait depuis le 25 décembre 1926 dans une petite chambre du 22 de la rue de la Goutte d’Or à Aubervilliers.

Membre du groupe anarchiste bulgare, il fréquentait assidument le siège de la Librairie internationale du 72 rue des Prairies et assitait selon la police « à la plupart des réunions et meetings des divers groupements libertaires de la capitale ». Il fut notamment signalé comme ayant participé le 25 octobre 1925 au meeting organisé Salle des Sociétés savantes, rue Danton, par le Comité international de défense anarchiste (CIDA) en faveur des militants espagnols Ascaso, Durruti et Jover en instance d’extradition.

Le 20 mars 1927, au cinéma Les Roses, rue de Metz, à l’Haÿ-les-Roses, il participa à la conférence internationale anarchiste où, selon la police, devait être discuté un projet « de création d’une organisation mondiale anarchiste communiste » (voir Makhno, Archinov).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155762, notice TCHELEBIEV Avram [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 22 mars 2014.

Par Rolf Dupuy

SOURCES : APpo BA 1899.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément