DICHAMP Pierre [dit Riguidel] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

Mort à Vannes (Morbihan) en 1977. Terrassier anarchiste et anarcho-syndicaliste.

Terrassier originaire du Morbihan, Pierre Dichamp (parfois orhographié Duchamp) dit Riguidel dirigea par la suite une équipe coopérative. Délégué à la propagande du syndicat CGT des terrassiers, puisatiers, mineurs, tubistes, poseurs de rails de la Seine et Seine-et-Oise, Dichamp prit la parole au meeting du 1er Mai à la Bourse du Travail de Paris. Le 28 juin 1931, il intervint à la conférence nationale des partisans de l’unité syndicale.

Dichamp était secrétaire de son syndicat en 1932. Il a collaboré sous le nom de Riguidel au Libertaire et à La Révolution Prolétarienne. Il a été également le secrétaire de la Fédération autonome du bâtiment.

Il se confond vraisemblablement avec P. Dichamp, secrétaire en 1939 du « Cercle industriel du Bâtiment », organisation syndicaliste révolutionnaire très hostile au Parti communiste.

Dans les années 1950-1960 il collabora épisodiquement au Monde Libertaire organe de la Fédération Anarchiste dont il était membre ainsi qu’aux travaux de la Commisssion Internationale de Liaison Ouvrière (CILO) animée par Louis Mercier*. Membre du Cercle de défense sociale et d’entraide, il était adhérent à la CNTF dont il fut l’un des délégués aux cotés de Renée Lamberet*, R. Fauchois*, Molina, G. Yvernel*, Salembier* et L. Bregliano* au 8e congrès de l’AIT tenu à Puteaux.

P. Dichamp adhéra par la suite à Force ouvrière. En 1962 il fut l’un des délégués de la minotité anarcho-syndicaliste au congrès départemental de la région parisienne de FO.

Retiré à Vannes (Morbihan), il mourut en 1977.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155656, notice DICHAMP Pierre [dit Riguidel] [Dictionnaire des anarchistes] par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 22 mars 2014, dernière modification le 22 mars 2014.

Par Jean Maitron, notice complétée par Rolf Dupuy

ŒUVRE : Est-ce que le Bâtiment va ?, Ed. de la CILO, 1958. 32 p.

SOURCES : Arch. PPo. Ba/1686, année 1932. — Le Travailleur parisien, avril-juin 1930. — Le Cri du Peuple, 1er juillet 1931. — Le Réveil syndicaliste, 22 mai 1939. — La Révolution Prolétarienne, janvier 1978 — R. Bianco, « Un siècle de presse… », op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément