ARROYO TEJERINA Rosine [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Née le 30 mai 1947 à Onzonilla, province du Léon (Espagne), militante de la Fédération anarchiste, féministe, SUD.

Rosine Arroyo est la fille d’Aurore Emilie Tejerina, née à Anglet le 1er janvier 1929, et de José Arroyo, né le 4 juin 1918 à Sancedo (Léon), respectivement couturière, ouvrier et mineur. Sa mère et son père étaient tous deux militants anarchosyndicalistes (CNT, AIT) et réfugiés politiques en France. Sa mère fut aussi une militante féministe active. Son grand-père maternel Laurentino Tejerina eut des responsabilités importantes à la CNT-AIT et à la FAI en Espagne.

Rosine Arroyo obtint après son baccalauréat un DUT en 1984 et DEFA en 1986 (Diplôme professionnel aux fonctions d’animation socioculturelle). Elle suivit par la suite une formation en Hautes Etudes en Pratiques Sociales puis des études universitaires en Art plastiques et Histoire de l’art. Elle exerça plusieurs activités : secrétariat, comptabilité, coresponsable d’une crèche autogérée, animatrice d’ateliers d’arts plastiques en centre culturel municipal et enfin animatrice culturelle aux comités d’entreprise d’Air inter, puis d’Air France après la fusion de 1990 à 2007. Elle était alors militante au SNPIT, puis SUD aérien (1990-2000).

Dès 1975, elle a milité à Bayonne de façon régulière dans des groupes femmes et dans des collectifs regroupant des libertaires et des gens de gauche et d’extrême gauche. Par la suite, elle milita à la fédération anarchiste à Bordeaux de 1984 à 1989, au Groupe Emma Goldman, puis à Paris entre 1992 et 1994 au groupe Pierre Besnard. Militante féministe, elle a participé à plusieurs collectifs féministes autonomes (Bayonne, Bordeaux 1980-1990), au groupe de Théâtre féministe Bayonne (1977 à 1979) et a milité à la Maison des Femmes de Paris (1990-2010), au Collectif national Droits des Femmes (1996-2010), à la Marche mondiale des femmes (2000-2010) et à la Maison des femmes de Montreuil (2004-2010). Rosine Arroyo a par ailleurs exposé des œuvres peintes lors de la 19e édition du festival international de film lesbien et féministe de Paris et pour les 40 ans du MLF en 2010. Elle a co-animé des émissions féministes sur des radios libres à Bordeaux et à Paris à Femmes libres sur Radio libertaire de 1993 à 1995. Elle a participé de manière assidue à la chorale féministe "Les Voix rebelles" et elle a réalisé quelques traductions de poésies et textes de militantes de l’organisation Mujeres Libres. En 2011, elle traduisit Una mujer libre anarquista y medica de Antonina Rodrigo.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155534, notice ARROYO TEJERINA Rosine [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 10 avril 2014, dernière modification le 10 avril 2014.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : Les crèches parentales, 1985, Ministère de la jeunesse et sports, Bordeaux — Articles dans Journal des Groupes femmes à Bordeaux, Paris féministe, Le Monde Libertaire. Affiches et dessins pour des manifestations féministes (années 1976), illustrations de la brochure de la Commission Femmes de la FA Contre le système prostitutionnel, Editions du Monde libertaire, 2009.

SOURCES : témoignage direct, décembre 2010

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément