SCALVINI Carlo Paolo (Charles) [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell, complété par Anne Steiner

Né à Chiari (italie), le 22 octobre 1891, ouvrier tailleur, anarchiste individualiste et illégaliste.

Anarchiste, habitant Milan, Scalvini fut condamné en 1911 à 35 jours de prison pour faits de propagande. Il partit pour la Suisse où il vécut à Lugano, Berne, Biasca, Genève et Fribourg avant de s’installer à Paris. Là, il vécut sous le nom de Dédé Isidori et logea chez le libraire [Jules Erlebach>155411], dit Ducret, anarchiste individualiste originaire de Fribourg en Suisse, lié aux illégalistes.

Il fut arrêté au domicile de Ducret en novembre 1912 lors d’une perquisition liée à l’affaire Lacombe. Relâché, il fut cependant signalé aux autorités italiennes comme « individu extrêmement dangereux ». Expulsé de France en février 1913, il retourna à Lausanne. Il y fut dénoncé par un informateur pour avoir apporté à Milan « deux bombes, faites de concert avec Corridoni et d’autres » à l’occasion de la grève des employés du gaz ; il se serait agi de « deux cartouches de dynamites introduites clandestinement depuis la Suisse » qu’ils « voulaient utiliser pour endommageer les appareils de production et de transmission du gaz ».

Sur demande de la police italienne, il fut arrêté à Lausanne en avril 1913 pour vagabondage, et expulsé de Suisse. Rentré en Italie, il fut un temps rédacteur du journal individualiste Gli Scamiciati, de Giovanni Gavilli. Il recevait nombre de périodiques en français et en italien et diffusait des brochures antimilitaristes parmi les soldats. Par la suite, il s’éloigna totalement de l’anarchisme. En 1927, la préfecture de Turin disait de lui : « Non seulement il ne professe plus d’idées anarchistes depuis des années, mais il a donné des preuves d’adhésion au fascisme, dont il a été un des organisateurs les plus actifs. »

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155515, notice SCALVINI Carlo Paolo (Charles) [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, complété par Anne Steiner, version mise en ligne le 5 avril 2014, dernière modification le 27 décembre 2018.

Par Marianne Enckell, complété par Anne Steiner

SOURCES : Notes de Tobia Imperato. — DBAI — I. de Begnac, L’arcangelo sindacalista (Filippo Corridoni), Ed. Mondadori, Verona, 1943, pp. 802-817. — Service de police administrative et judiciaire, Genève (Scalvini Pietro) —

Version imprimable Signaler un complément