LENOIR Hugues, Edouard [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 21 juillet 1953 à Paris ; enseignant ; militant à la FA et adhérent à la CNT.

Hugues Lenoir et Pascal Epron au Marché de la Place des fêtes à Paris le 18 avril 2010

Son père Sylvain Lenoir (1925-2008) était cadre à EDF-GDF, syndiqué CGT, franc-maçon ; sa mère Andrée Boucreux, militante au MLAC et proche du PSU, a élevé leurs trois enfants.

Lycéen, Hugues Lenoir entra au Comité d’action lycéen de son lycée, où Daniel Guérin et Georges Lapassade furent invités à parler. Un de ses camarades était le fils de Micheline et Vincent Bounoure, du groupe surréaliste de Paris, qui ouvrirent le jeune homme à une grande curiosité intellectuelle.

Vers 1974, il fonda avec Hélène Hernandez et quelques autres un groupe libertaire à l’Université de Paris 12, où il était étudiant en lettres. De 1976 à 1980, il fut membre de la CNT-F, alors basée rue de la Tour-d’Auvergne à Paris 9e. Il y rencontra Liberto Sarrau et Luis Robla qui eurent aussi une grande influence sur lui.

Fondateur de la Coordination nationale anarcho-syndicaliste (avec Jacky Toublet, Thierry Porré, Serge Aumeunier, Jean-Louis Laredo, Hervé Trinquier) et du Groupe anarcho-syndicaliste parisien (Gaspar), il entra ensuite à la Fédération anarchiste lorsque celle-ci accepta la lutte de classe dans ses principes de base, et milita au groupe Pierre-Besnard (anarcho-syndicaliste).

Depuis 1981, il eut et a toujours de nombreux mandats à la FA, dont il a été à plusieurs reprises le secrétaire général, et à Radio libertaire. Il a animé depuis trente ans sur cette radio les Chroniques syndicales. En même temps, il a milité pour l’unité du mouvement libertaire, notamment entre la FA et Alternative libertaire.

Après avoir enseigné le français langue étrangère, il est devenu formateur d’adultes et a obtenu un doctorat en sciences de l’éducation (1998, Lyon 2) ; il est aujourd’hui enseignant chercheur à l’Université de Paris 10-Nanterre.

Après avoir quitté la CNT-F, il a milité à la CFDT puis a adhéré en 1990 au syndicat de l’éducation de la CNT Région parisienne. Il a participé au lancement de l’Université populaire de Saint-Denis, où il a animé le premier cycle sur l’Education populaire en mars 2008.

Hugues Lenoir a été à l’origine du projet de Dictionnaire biographique des militants libertaires francophones.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155464, notice LENOIR Hugues, Edouard [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 12 avril 2014, dernière modification le 5 novembre 2019.

Par Marianne Enckell

Hugues Lenoir et Pascal Epron au Marché de la Place des fêtes à Paris le 18 avril 2010

ŒUVRE : outre de nombreux articles dans le Monde libertaire, où il anime la rubrique « Nouvelle des fronts », il a coordonné l’édition de Mai 68 par eux-mêmes, le mouvement de Floréal an 176, Collectif, Editions du Monde libertaire, 1989. -L’autogestion pédagogique : cadre de références et champs de pratiques" in Recherches et Innovations en formation d’adultes (dir. avec E.-M. Lipiansky), L’Harmattan, 2003. - Eduquer pour Emanciper, Editions CNT-RP, 2009 (recueil d’articles parus dans les Temps maudits, Réfractions, etc.) - Henri Roorda ou le Zèbre pédagogue, Les éditions libertaires, 2009 - Education, autogestion, éthique, Les éditions libertaires, 2010.

SOURCE : témoignage d’Hugues Lenoir, 2009-2010.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément