DETTWEILER Georges [Dictionnaire des anarchistes]

Par Anne Steiner

Né le 26 septembre 1875 à Paris ; mécanicien ; anarchiste individualiste.

Georges Dettweiler (1912)
Georges Dettweiler (1912)
DR

Né à Paris de parents alsaciens, Georges Dettweiler commença à travailler très jeune comme serrurier-ajusteur à la fabrique de pianos Erard, située rue de Flandres dans le XIXe arrondissement. En 1896, il partit pour le service militaire et reprit trois ans plus tard sa place dans l’atelier. Il y resta jusqu’en 1905. Il ouvrit ensuite un atelier de réparation de bicyclettes à Champigny, puis un débit de boissons rue de la Mouzaïa dans le quartier Amérique. Les affaires étant mauvaises, il dut retourner au salariat ainsi que sa femme, qui exerçait l’activité de blanchisseuse. Ils avaient, en effet, trois enfants à nourrir.

En septembre 1910, il ouvrit une entreprise de nettoyage d’automobiles à Champigny, puis un garage à Bobigny en septembre 1911. Il était alors très lié à Louis Raimbault* qui habitait Pavillons-sous-bois et à Edouard Carouy* qu’il hébergeait assez souvent. Depuis plusieurs années, il affichait des idées anarchistes et fréquentait les réunions libertaires.

La voiture utilisée par Bonnot* et Garnier* pour l’attaque du garçon de recettes de la Société générale, ayant été repérée dans son garage, il fut arrêté le 30 décembre 1911. Accusé de recel d’automobile volée, il fut condamné à quatre ans de prison le 28 février 1913.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155402, notice DETTWEILER Georges [Dictionnaire des anarchistes] par Anne Steiner, version mise en ligne le 1er avril 2014, dernière modification le 1er avril 2014.

Par Anne Steiner

Georges Dettweiler (1912)
Georges Dettweiler (1912)
DR

SOURCES : Archives PPo, EA140/EA141.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément