CARRETIER Antoine [dit Antony] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 27 janvier 1908 à Pouilly (Côte-d’Or) ; artiste ; anarchiste.

Artiste lyrique, Antoine Carretier fut, dans l’entre-deux-guerres, pensionnaire de l’Odéon. Il professait alors des opinions anarchistes et habitait au 13, rue de Vaugirard, à Paris VIe. Il était en relations avec l’anarchiste pacifiste Gérard Vidal*.

Réformé au début de la Seconde Guerre mondiale, il résida dans le Midi de la France jusque vers 1950.

En 1952, revenu en région parisienne, il fut hébergé chez Maurice Laisant et prenait part aux réunions du groupe d’Asnières de la Fédération anarchiste (FA). La police écrivait alors de lui : « Carretier, qui vivait en grande partie des revenus de sa fortune personnelle, mène une existence très retirée et occupe son temps à la peinture, à la sculpture et à la lecture. [...] À la suite d’insuccès professionnels, il est devenu le type du perpétuel mécontent et du révolté. »

Fervent antimilitariste, il était partisan de l’objection de conscience.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155388, notice CARRETIER Antoine [dit Antony] [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 13 avril 2014, dernière modification le 22 mai 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch PPo GA/L9.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément