BARTHOLDI Henri, Antoine [Dictionnaire des anarchistes]

Par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell

Né en 1885 à Genève, mort le 3 janvier 1972 dans la même ville ; comptable, insoumis, membre du Groupe du Réveil.

Insoumis à l’armée en 1904, avec Edmond Herzig (fils de Georges Herzig*), Henri Bartholdi fut condamné comme ce dernier à deux mois de prison. En avril 1906, il signa avec 112 autres personnes l’appel "Les antimilitaristes suisses aux travailleurs". Il vécut quelques années à Paris.

Membre du Groupe du Réveil dans les années trente, il fit aussi partie du groupe rééditant le Réveil après la mort de Bertoni*, de 1957 à 1960, bien qu’il soit depuis longtemps membre du Parti socialiste. Il participa aux premières activités du CIRA dès sa fondation. Actif à la Ligue des droits de l’homme depuis 1936, longtemps président, il prit notamment la défense d’insoumis français à la guerre d’Algérie.

Ses archives sont déposées à la Bibliothèque de Genève.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155360, notice BARTHOLDI Henri, Antoine [Dictionnaire des anarchistes] par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell, version mise en ligne le 13 avril 2014, dernière modification le 13 avril 2014.

Par Gianpiero Bottinelli, Marianne Enckell

SOURCES : Le Réveil anarchiste, 5.11.1904, 28.4.1906 – CIRA Lausanne.

Version imprimable Signaler un complément