Né le 7 juin 1885 à Gignac (Lot) ; garçon de laboratoire ; anarchiste individualiste, illégaliste.

David Bélonie (1912)
BNF
Né de père inconnu, David Bélonie perdit sa mère à l’âge de 12 ans. Elle était couturière. Il fut placé comme domestique de ferme après le certificat d’études.
Arrivé à Paris en 1900, il fut hébergé par une tante et travailla comme garçon de laboratoire, puis préparateur en pharmacie. Dès 1904, il professait selon ses anciens patrons des opinions anarchistes et lisait la presse libertaire.
Insoumis, il quitta Paris pour Genève en 1905. Il y fut élève pharmacien. Il était membre du groupe Germinal dont faisaient notamment partie José Estivalis (Armand Guerra*) et Octave Guidu*. C’est à Genève qu’il rencontra Jules Bonnot* avec lequel il se lia d’amitié.
Expulsé du canton de Genève en septembre 1907, il partit pour Bâle. Revenu en France, il fut arrêté en 1908 et incorporé de force dans l’armée. Il fit son service à Chaumont et dut purger en 1909 une peine de six mois de prison pour insoumission. Libéré en 1911, il fit un séjour à Londres chez l’anarchiste Estaguy, faux-monnayeur.
Il fut arrêté le 11 mars 1912 à Rouen en possession de titres bancaires volés lors du hold-up de la rue Ordener (voir Bonnot). Le 28 février 1913, il fut condamné à quatre ans de prison et dix ans d’interdiction de séjour.

SOURCES : Arch. PPo EA 140/EA141. — Arch. Etat Genève, Service de la police administrative et judiciaire.

Rolf Dupuy, Anne Steiner

Version imprimable de cet article Version imprimable