TRUMEL Nelly, Suzanne, Pauline, née CAMPO [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Née le 12 août 1938 à Paris (XIIe arr.), morte le 2 décembre 2018, à Toulouse (Haute-Garonne) ; militante de la Fédération anarchiste ; féministe, animatrice de l’émission Femmes libres sur Radio libertaire ; artiste peintre.

Nelly Campo est la fille de Simone Frenisy, née en 1908 à Paris, décédée en 1993 à Nérondes (Cher), qui était secrétaire, et d’André Campo, né en 1908 à Cransac (Aveyron) et décédé à Paris en 1969, qui était garagiste. Tous deux étaient de droite.

Nelly Trumel a eu deux enfants ; elle vit dans le XIXe arrondissement de Paris. Après avoir intégré l’École polytechnique féminine à Sceaux en 1956-1958, elle se consacra à l’éducation de ses enfants.

Divorcée, elle exerce le métier de peintre depuis 1975 après avoir fait de nombreux « petits boulots ». Elle est membre de l’association Souffles d’Elles (femmes créatrices) qui a publié une brochure sur son travail de peintre (Le Jardin d’Eden de Nelly Trumel) ; elle est également sociétaire de la Société des artistes français, du Salon Violet et de la Fondation Taylor. Elle a été membre de l’Union des femmes peintres et sculpteurs (UFPS) de 1988 à 1993, date de sa dissolution.

Elle entama sa vie militante à la FCPE où elle fut active de 1970 à 1984. En 1970, création du foyer socio-éducatif du collège des Montefontaines, à Soisy-sous-Montmorency ; de 1978 à 1982, elle fut secrétaire de la FCPE au lycée Lamartine puis, de 1982 à 1984, collabora à la réalisation du bulletin Lamartine info ; elle fut parent délégué (FCPE) puis s’engagea dans le mouvement féministe : Collectif national droit des femmes (CNDF) depuis 1995 et Chiennes de garde depuis 1999.

Anarcha-féministe, elle défend des positions contre la guerre, contre le système prostitutionnel, contre toutes les religions, pour une solidarité internationale et apporte son soutien aux femmes immigrées, sans-papières, aux exilées… En 1986, elle rejoignit la Fédération anarchiste où elle participa à la commission femmes et créa à cette date l’émission Femmes libres, en souvenir des Mujeres libres de la révolution espagnole de 1936-1939, sur Radio libertaire et, de 1989 à 1991, elle assura le secrétariat à la programmation de la radio anarchiste. Elle fit partie de plusieurs groupes dont celui du 11e arrondissement à partir de 1986, celui de Février à partir de 1991, et de la Commission Femmes.
Elle a animé sur Radio-Libertaire l’émission Femmes libres de 1986 à 2012 toutes les semaines, le mercredi 18h30-20h30.
Artiste peintre, elle a participé à de très nombreuses expositions, seule ou en collectif.

Elle résidait à Toulouse depuis 2013 et y mourut en 2018.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155347, notice TRUMEL Nelly, Suzanne, Pauline, née CAMPO [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 15 avril 2014, dernière modification le 7 décembre 2018.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : Articles dans Le Monde libertaire, Réfractions, Chimère, bulletin réseau féministe Ruptures ; Collaboration au livre : Mai 68 par eux-mêmes, au titre de Femmes Libres Radio Libertaire, 1989 ; Boulevard des Anormaux, illustration de la couverture Chimères, n° 31, 1997 ; La fabrique des affects ; Faut qu’ça germe et illustration de la couverture , Chimères, n° 34, 1998 ; Faut qu’ça flambe, et illustration de la couverture, Réfractions, n° 11, 2003 ; Femmes sous la loi musulmane, Le Monde libertaire n° 777, mars1990 ; Femmes libres sur Radio Libertaire », n° 869, 30 avril-6mai 1992 ; Les raisons de l’anarcho-féminisme, n° 878, juillet 1992 ; Viols et sévices sexuels en ex-Yougoslavie : la guerre contre les femmes, n° 907, 25-31 mars 1993. ; Les femmes, la violence et la guerre, n° 934, 24 novembre-1er décembre 1993 . Algérie : les femmes dans la tourmente, n° 978, 8-14 décembre 1994 . La situation de femmes dans le monde : Au secours !, n° 991, 16-22 mars 1995 ; Réalisation d’une carte postale : les banderoles de la manifestation nationale pour les droits des femmes, En avant toutes et tous, du 17 octobre 2009.
Archives sonores : Dix ans (1989-1999) d’émissions Femmes libres archivées au Centre des archives féministes d’Angers (université d’Angers), toujours en contact pour archiver la suite.

SOURCES : Témoignage direct, avril 2010. — Femmes libres 2016, Nelly Trumel, faut que ça change ! Ed du Monde libertaire/Ed libertaire, Paris/St Georges d’Oléron