SCHLAUDER Marcel [Dictionnaire des anarchistes]

Par Édouard Sill

Militant anarchiste marseillais, syndiqué à la CGT-SR, délégué de ce syndicat à Barcelone entre 1936 et 1937.

En 1934, Marcel Schlauder était l’un des secrétaires de la CGT-SR de Marseille. En 1936, il partit en Espagne à l’avènement de la révolution catalane et s’installa comme la plupart des militants étrangers à Barcelone en tant que délégué de la CGT-SR.

Dans cette ville, il fut secrétaire du comité français de la caserne Pedralbès (Bakounine) chargé d’accueillir et d’organiser les volontaires francophones pour les milices du front d’Aragon et, dans le même temps, il intégra la Section française de Barcelone (comité unitaire des organisations anarchistes françaises) dont il fut élu secrétaire en novembre 1936 puis de nouveau en janvier 1937. Le 11 février 1937, il fut élu délégué de la Section au Comité Anarchiste International de Barcelone. Lors du déchirement de la Section française, à propos de la politique de la CNT-FAI, il reforma une nouvelle Section française avec ses camarades de la Fédération Anarchiste de langue Française et de la CGT-SR mais, non reconnue par la Confédération espagnole et victime de la répression policière républicaine suite aux évènements de mai 1937 à Barcelone, cette section fut dissoute le 13 mai 1937. Ce fut sans doute peu après qu’il retourna à Marseille où sa présence était avérée en 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155238, notice SCHLAUDER Marcel [Dictionnaire des anarchistes] par Édouard Sill, version mise en ligne le 16 avril 2014, dernière modification le 11 novembre 2017.

Par Édouard Sill

SOURCES : Archives de l’IISG d’Amsterdam FAI Pe 15, 57 et 58 — Bulletin d’Information de la Section Française (de Barcelone) n°1, 11, 13 et 15 — Le Combat social du 16 mars 1934.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément