Anarchiste d’Aimargues (Gard).

Dans une lettre du 29 septembre 1939, le Commissionnaire divisionnaire de police spéciale de Nîmes le signalait comme anarchiste militant, avec Gabriel Combaluzier, autre ouvrier agricole d’Aimargues. Il figurait sur la liste des « anarchistes français dangereux pour la sécurité nationale » de 1939. Il fut arrêté en 1940 avec ses frères Elie et Joseph, Marcellin Mari*, Joseph Chatellier*, Paul Perrier*, Georges Louche, Joseph Deschamps* qui furent internés à Chibron (Var) pendant la guerre. Il sera aussi enfermé au camp de Saint Sulpice la Pointe pendant l’occupation.

SOURCES : M. Falguières, J. Jourdan, libertaire d’Aimargues", Ed. Coemedia, Nîmes 2008 — Arch. Dép. Gard 1M670, 1M759, 1W173.

Daniel Vidal

Version imprimable de cet article Version imprimable