LEVARAY Jean-Pierre, Marcel, Roger [Dictionnaire des anarchistes]

Par Hugues Lenoir

Né le 26 septembre 1955 à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime) militant de la Fédération anarchiste et de la CGT ; technicien et écrivain.

En 2007, il résidait et travaillait dans la banlieue rouennaise. Son père, Marceau Levaray, né en 1927 à Saucesemare (Seine-Maritime), était cheminot, syndiqué CGT et sympathisant du Parti socialiste ; sa mère, Louise Fort, né à Paris en 1925, proche du Parti communiste, n’eut pas d’activité salariée.

Son avenir militant trouva pour partie son origine dans sa relation avec Aimé Fort, son grand-père, membre du Parti communiste dès 1921, et son oncle André Leconetable, lui aussi communiste dès les années 50.

Après un BEP de conducteur d’appareils dans l’industrie chimique, il fut embauché en 1973 comme ouvrier de fabrication chez GPN (filiale engrais de Total), où il travaille toujours. Sa deuxième compagne avec laquelle il eut deux garçons, Virginie Benito, militante de SUD-Éducation, fut secrétaire générale de la Fédération anarchiste (voir ce nom)

Son parcours militant est un classique de l’après-1968. D’abord sympathisant Gauche prolétarienne de 1970 à 1974, il adhéra à l’Organisation communiste des travailleurs (Révolution !) en 1975 et 1976. De 1977 à 1981, il participa à la création et à l’animation d’un journal de contre-information sur Rouen et les environs : Allonz’Enfants (antipsychiatrie, écologie) proche du courant autonome. Il rejoignit la Fédération anarchiste en 1983, dont il fut secrétaire aux relations intérieures en 1990-1991. Tout en militant à la FA, entre 1984 et 2000, il créa l’association On a faim ! (rock alternatif-anarcho-punk) qui publia un fanzine, des disques et organisa des concerts et des émissions de radio (à Louviers, Rouen et Bordeaux). En parallèle, il anima la revue littéraire : CAHIER (d’écritures).

Professionnellement, dès son embauche en 1973 chez GPN (Total), il prit sa carte à la CGT qu’il quitta en 1981 pour réadhérer en 1989. CGT pour laquelle il fut délégué du personnel de 1990 à 1993, puis délégué au CE (à partir de 1993) et secrétaire du CE depuis 2003, où il est permanent « parce qu’élu des travailleurs ». Il est aussi depuis 1999, au titre de la CGT, secrétaire adjoint au CCE.

Au-delà de son engagement militant à la Fédération anarchiste et à la CGT, Jean-Pierre Levaray a rédigé de nombreux articles dans Le Monde libertaire ainsi que dans CQFD. Il est par ailleurs un auteur reconnu pour sa production littéraire qui s’inscrit pour une part dans la tradition libertaire de la littérature prolétarienne. Son roman Putain d’usine, largement autobiographique, a été adaptée plusieurs fois au théâtre et sous la forme d’un film documentaire de Rémi Ricordeau et Alain Pitten et Jean-Pierre Levaray : Putain d’usine, présentée sur FR3 le 13 janvier 2007 (Zarafa/FR3).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155035, notice LEVARAY Jean-Pierre, Marcel, Roger [Dictionnaire des anarchistes] par Hugues Lenoir, version mise en ligne le 26 avril 2014, dernière modification le 26 avril 2014.

Par Hugues Lenoir

ŒUVRE : “Suzana, chronique d’une vie sans papiers”, Éditions du Monde libertaire, Paris, 2000. “Putain d’usine”, L’insomniaque, Montreuil, 2002. “Après la Catastrophe”, L’insomniaque, Montreuil, 2003. “Classe fantôme”, Le Reflet, Honfleur, 2003. “Désertion”, L’insomniaque, Montreuil, 2004. Une année ordinaire, Éditions libertaires, Oléron, 2005. Réédition en « poche » de “Putain d’usine” et “Après la Catastroph”e, Agone, Marseille, 2005. “Des Nuits en bleus”, théâtre, Éditions libertaires, Oléron, 2006. “Tranches de chagrin”, L’insomniaque, Montreuil, 2006. “Du parti des myosotis” (préface de Nancy Huston), L’insomniaque, Montreuil, 2007. “Putain d’usine,” la BD. Dessins d’Efix, Éditions Petit à Petit, Rouen, 2007. Prix de la BD engagée, Lyon, 2007. “À quelques pas de l’usine”, Chant d’orties, Paris, 2008.
Recueils de nouvelles et écrits collectifs :“ Libres comme l’air”, Éditions du Monde libertaire, Paris, 1990. “Viva la Révolution”, Baron noir, Paris, 1991. “Increvables Anarchistes,” Éditions du Monde libertaire, Oléron, 2001.“Éclats de liberté-Colère au présent”, Éd. Sansonnet, Arras, 2003, prix de la nouvelle Colère au présent. “Nouvelles de Rouen”, Éditions des Falaises, Fécamp, 2004. 1936, Éditions du Geai bleu, Arras, 2006. “Non !” Éditions Libertaires, Oléron, 2007, en collaboration avec Gérald Dumont. “L’Impasse élector“ale”, Éditions du Monde libertaire, Rennes, 2007.” Les Anarchistes et le Travail, Éditions du Monde libertaire, Rennes, 2007.

SOURCE : Témoignage direct (2007).

Version imprimable Signaler un complément