LANGLOIS Amédée, Émile [Dictionnaire des anarchistes]

Par Anthony Lorry, Guillaume Davranche

Né vers 1863, mort le 6 octobre 1906 à Paris Xe arr. ; boulanger ; anarchiste.

Amédée Langlois habitait à Aubervilliers. Abonné au Libertaire dès 1897, il fut un des principaux animateurs du groupe Les libertaires des Quatres-Chemins, où Léon Jouhaux* fit son éducation politique.

En 1901, il fut arrêté sous l’inculpation d’avoir pris part à l’incendie de l’église d’Aubervilliers. Comme rien ne put être prouvé, le parquet chercha « à l’englober dans des affaires de cambriolage » (Le Libertaire du 31 mars 1901). L’année suivante, il fit un séjour à la Santé pour « résistance à agent ».

En 1906, il habitait Villa des Roses, et avait pour ennemi personnel un homme du voisinage, l’instituteur Clotaire Lafolie. Le 5 octobre, une violente bagarre les opposa. Lafolie, ayant le dessous, saisit son revolver et toucha Langlois à l’abdomen et aux reins. Celui-ci expira, le lendemain, à l’hôpital Lariboisière.
La presse prit aussitôt le parti de Lafolie, dépeignant Langlois comme un cambrioleur violent et alcoolique. Le Petit Parisien le qualifia de « sorte de vagabond, vaguement anarchiste ». Les Temps nouveaux rapportèrent le drame en précisant : « Nous ignorons les causes de ce meurtre. Langlois était un anarchiste convaincu et qui sera regretté. »

Lafolie fut acquitté par la cour d’assises le 29 avril 1907, acquittement confirmé en appel le 2 juillet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article155026, notice LANGLOIS Amédée, Émile [Dictionnaire des anarchistes] par Anthony Lorry, Guillaume Davranche, version mise en ligne le 25 avril 2014, dernière modification le 25 avril 2014.

Par Anthony Lorry, Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/12723. — Arch. Ppo. BA/1498, rapport du 21 mai 1902. — Le Libertaire du 13 novembre 1898, du 10 septembre 1899, du 19 août 1900, du 6 avril 1901, etc. — Le Petit Parisien et Le Matin des 6 et 7 octobre 1906, et des 30 avril et 3 juillet 1907. — Les Temps nouveaux, 19 novembre 1904 et du 27 octobre 1906.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément