CAPMARTY Emmanuel, Maurice [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 12 avril 1884 à Bordeaux (Gironde) ; postier ; anarchiste.

Postier, Emmanuel Capmarty fut révoqué des PTT, sans doute durant la grève de mai 1909. Il fut ensuite réintégré, puis mis en disponibilité. Militant du groupe FCA de Paris XVIIIe, il habitait 11, rue Gérando, à Paris IXe.

Dans un meeting, le 5 juin 1913 à Saint-Ouen, il déclara : « Si Barthou et Poincaré ne comprennent pas que le peuple ne veut pas de la loi de trois ans, et s’ils n’empêchent pas de voter cette loi, nous espérons qu’ils se trouvera parmi nous un nouveau Caserio qui fera le geste nécessaire. » Il réitéra le 7 juillet dans un meeting à Montmartre.

Poursuivi pour « provocation au meurtre » au titre des « lois scélérates » de 1894, il comparut le 20 août 1913 devant la 10e chambre du tribunal correctionnel. Défendu par Me Pierre Laval, il fut condamné à trois ans de prison et s’écria « Vive l’anarchie ! » dans le prétoire. En appel, le 1er janvier 1914, la peine fut ramenée à un an de prison et à 100 francs d’amende.

Pendant la guerre, il fut mobilisé dans le 19e régiment de chasseurs à cheval.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154995, notice CAPMARTY Emmanuel, Maurice [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 25 avril 2014, dernière modification le 21 mai 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053. — Le Journal des débats du 26 juillet 1913 et du 1er janvier 1914. — Le Siècle du 20 août 1913. — Le Libertaire du 4 janvier 1914.

Version imprimable Signaler un complément