AMIRAULT [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Ouvrier en voiture ; anarchiste ; militant du CDS.

En octobre 1909, le soldat Amirault, conscrit au 109e de ligne à Chaumont (Haute-Marne) fut mis en prévention de conseil de guerre pour propagande antimilitariste. Malgré un non-lieu le 8 décembre, il ne fut pas libéré et resta menacé d’un envoi à Biribi.

Son cas fut pris en charge par le Comité de défense sociale (CDS) qui organisa une campagne pour sa libération. Un grand meeting fut notamment tenu le 19 février 1910 à Besançon (Doubs), à la suite duquel plus de 500 personnes allèrent conspuer le général Chomer, responsable de la situation faite à Amirault. Finalement, sur intervention du ministre de la Guerre, le soldat fut libéré.

En août 1911, il militait au CDS et participait à la campagne en faveur de Dumont, Viau et Baritaud (voir Jean-Louis Thuillier).

En octobre 1912, il intégra le conseil d’administration « élargi » du Libertaire (voir Charles Keller).

Il ne semble pas qu’il y ait identité avec l’Amirault qui fut délégué des terrassiers de Lyon au congrès CGT du Havre en septembre 1912. Il fut en revanche un des animateurs de la grève des ouvriers en voiture, à Paris, en mai 1913.

En 1921, il militait au sein de l’Union des syndicats de la Seine et du CDS. Le 8 mai 1921, il prit la parole, au nom du CDS, au grand rassemblement du Pré-Saint-Gervais contre la guerre.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154983, notice AMIRAULT [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 26 avril 2014, dernière modification le 21 mai 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : L’Humanité des 25 et 28 février 1910, des 20 et 21 mai 1913, du 8 mai et du 8 juillet 1921 ― La Guerre sociale du 2 mars 1910 et du 9 août 1911 ― Le Libertaire du 12 octobre 1912.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément