GOUDEMETZ Ovide [Dictionnaire des anarchistes]

Par Michel Cordillot, notice résumée par Guillaume Davranche

Originaire d’Hénin-Liétard (aujourd’hui Hénin-Beaumont, Pas-de-Calais) ; mineur ; syndicaliste guesdiste puis anarchiste ; émigré au Kansas (États-Unis) en 1904.

Mineur de fond à Hénin-Liétard, membre du Parti ouvrier français (POF, guesdiste), Ovide Goudemetz fut l’un des fondateurs de la Fédération syndicale des mineurs du Pas-de-Calais. Il se rapprocha ultérieurement de l’anarchisme et, en avril 1903, il figurait avec Bachy, Broutchoux*, et Dumoulin* parmi les signataires de la déclaration de principe figurant en tête du n°1 du Réveil syndical, organe de la Fédération des mineurs du Pas-de-Calais.

À la fin de l’année 1903, ne trouvant plus d’embauche parce que repéré en tant que dirigeant des grèves dans le bassin houiller, il émigra aux États-Unis. Son départ fut annoncé par L’Action syndicale du 19 juin 1904. Dès son arrivée, il reprit contact avec ses camarades restés au Vieux Pays. Sa première lettre à L’Action syndicale contenait essentiellement des renseignements pratiques destinés aux mineurs souhaitant traverser l’Atlantique aussi économiquement que possible. Sa deuxième lettre décrivait longuement les conditions de travail et d’embauche dans les mines américaines, et faisait également le point sur la syndicalisation. L’année suivante, il fit venir sa famille auprès de lui.

Ovide Goudemetz reprit rapidement ses activités militantes. Le 21 août 1904 eut lieu à Roseland (Kansas) une réunion rassemblant des mineurs belges et français. Goudemetz y exposa les principes du syndicalisme révolutionnaire et fit une collecte au profit de L’Action syndicale qui rapporta $5. Il prit également langue avec les socialistes franco-américains. Moins d’un mois après son arrivée au Kansas, il fit parvenir à la rédaction du journal socialiste L’Union des travailleurs une lettre dans laquelle il appelait les militants belges et français qui arrivaient en nombre à former des groupes d’études sociales, puis il s’abonna à ce journal.

Début 1905, Ovide Goudemetz annonça à ses camarades français qu’il était en train d’achever la rédaction d’un ouvrage sur les mineurs d’Amérique ; il n’y a toutefois aucune indication de sa publication. En février 1906, il prit publiquement position contre les discriminations exercées contre les Asiatiques, demandant qu’il y soit mis fin. Il se prononça également au bénéfice des thèses défendues par les syndicalistes révolutionnaires, demandant que les mandats des délégués mineurs ne puissent pas être reconduits pour éviter la bureaucratisation.

Installé à Pittsburg (Kansas), il prit une part active à l’action militante du petit groupe de syndicalistes révolutionnaires français de cette localité. Il participa à la réunion du 1er mai 1907 chez Stanislas Hut et l’on retrouve son nom parmi les souscripteurs au bénéfice d’un camarade malade d’Hénin-Liétard, ainsi que parmi les souscripteurs de diverses collectes au bénéfice de L’Action syndicale.

Il semble pourtant s’être lentement éloigné du mouvement. En août 1907, une note de Broutchoux publiée par L’Action syndicale lui demandait de donner de ses nouvelles. Sa trace se perd après décembre 1907, date à laquelle son nom apparaît pour la dernière fois dans les colonnes de ce journal à la rubrique abonnements. Il figurait toutefois encore sur la liste des abonnés de L’Union des travailleurs en septembre 1908.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154927, notice GOUDEMETZ Ovide [Dictionnaire des anarchistes] par Michel Cordillot, notice résumée par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 27 avril 2014, dernière modification le 23 mars 2015.

Par Michel Cordillot, notice résumée par Guillaume Davranche

SOURCES : L’Action syndicale, 31 juillet, 7 août, 11 septembre 1904, 8 janvier 1905, 15 février, 1er mars 1906, 2 juin 1907 entre autres. – L’Union des travailleurs, 25 août, 22 décembre 1904, 25 janvier 1906, 19 septembre 1907 entre autres.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément