ATTINOST Julie, Eugénie [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Née le 6 mai 1884 au Havre (Seine-Inférieure) ; anarchiste et antimilitariste.

Julie Attinost épousa Ludovic Mercier dont elle eut une fille vers 1904.

Elle était, en 1910-1911, membre du Groupe d’action révolutionnaire de Puteaux, formé à la bourse du travail. En octobre 1910, à l’occasion de la grève des serruriers, elle fut cosignataire d’une affiche antimilitariste placardée dans la ville, qui reproduisait des passages du Manuel du soldat de Georges Yvetot (voir Auguste Alignier).

Le 24 mai 1911, elle fut poursuivie pour « provocation de militaires à la désobéissance » et traduite en justice devant la cour d’assises de la Seine avec ses camarades ; elle fut acquittée, tandis qu’Édouard Boudot était condamné à trois mois de prison et 500 fr. d’amende.

Devenue la compagne de Boudot, elle vécut avec lui à Courbevoie de janvier à avril 1912.

Dans Le Réveil anarchiste du 16 mai 1914, elle écrivit un article contre la lutte pour le droit de vote des femmes.

En 1922 elle était séparée de Boudot et vivait 33 rue Saint-Lambert à Paris 15ème . Elle avait semble-t-il cessé de militer et, selon la police, fréquentait « les maisons de rendez-vous ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154866, notice ATTINOST Julie, Eugénie [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 23 mars 2014, dernière modification le 23 octobre 2019.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch PPo GA B24 — Le Réveil anarchiste du 16 mai 1914. — Note de Rolf Dupuy, APpo 211W1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément