SIMON Louis [Dictionnaire des anarchistes]

Par Rolf Dupuy

Né le 9 juillet 1900 à Paris XVIIe arr. , mort le 31 juillet 1980 ; professeur de mathématiques ; anarchiste individualiste.

Louis Simon, mathématicien et professeur au lycée Carnot à Paris, a été le fondateur de la Société Thoreau en France.

Militant pacifiste, il animait la LAP (Ligue d’Action Pacifiste) et participait à l’Internationale des Résistants à la Guerre. Il prit part ensuite à la création de l’Union Pacifiste de France.

Marié à Georgette Ryner, il se consacra à la diffusion de la pensée de son beau-père Han Ryner (Henri Ner).
A la Libération il était le secrétaire des Amis de Han Ryner et l’un des principaux rédacteurs et animateur des Cahiers des amis de Han Ryner (Paris, 1939-1980). Il collabora à de nombreux titres de la presse libertaire d’après guerre dont CQFD, Cahiers de l’humanisme libertaire… et fut membre de l’Internationale des résistants à la guerre (IRG).

Lors de l’assemblée générale tenue le 21 décembre 1968, il fut élu au bureau de La Ruche culturelle et libertaire dont il était membre depuis sa fondation en décembre 1958 autour de May Picqueray. En 1970 il était le président du Cercle Garcia Lorca (15, rue Gracieuse, Paris Ve) qui abritait les activités du groupe espagnol éditeur de Frente Libertario et du Centre Max Nettlau.

Louis Simon est décédé le 31 juillet 1980.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154846, notice SIMON Louis [Dictionnaire des anarchistes] par Rolf Dupuy, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 2 août 2015.

Par Rolf Dupuy

ŒUVRE : À la découverte de Han Ryner (Le Pavillon, 1970). — Un Individualiste dans le social (Éditions syndicalistes, 1973). — Dialogues sur l’avenir (L’Amitié par le livre, 1977).

SOURCES : Le Monde, 2 août 1980. — Le Réfractaire, août-septembre 1980. — Notes de Pascal Bedos, D. Dupuy — Archives des Amis de Han Ryner. — Notes de Jean Maitron.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément