LABILLE Pierre [Dictionnaire des anarchistes]

Par Philippe Bouba

Né le 14 février 1862 à Montcenis (Saône et Loire) ; menuisier ; mort en mai 1901 ; anarchiste.

Condamné en 1883 à deux ans de prison pour la gérance du journal L’Emeute de Lyon (7 numéros parus), il arriva en Algérie, selon la police, à la fin de l’année 1885.

Il milita au sein du groupe anarchiste de Mustapha (aujourd’hui quartier d’Alger) (années 1890) et fut le gendre d’Etienne Lemoine*.

Il habita dans la commune de Rouïba pour un an en 1897. Un rapport spécial de du commissariat de la Sûreté d’Alger indique qu’il déménagea à Mustapha, rue Michelet en octobre 1898.

Participa à la souscription du journal de Jean Faure* Le Libertaire d’Alger (1892).

Surveillance très rapprochée de la part de la police, en effet sa notice individuelle stipule qu’il « fait partie du groupe anarchiste local, (...) fait l’objet d’une délégation en date du 30 juin 1887. Une surveillance très active fut prescrite à son égard afin de s’assurer s’il ne se livrait pas à la propagande anarchiste soit par paroles, discours, distribution de brochures, journaux ou imprimés ».*

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154800, notice LABILLE Pierre [Dictionnaire des anarchistes] par Philippe Bouba, version mise en ligne le 24 avril 2014, dernière modification le 25 avril 2017.

Par Philippe Bouba

SOURCES : Arch. Nat. d’Outre-mer, 1F/19. — Le Libertaire (Alger), 10-15 février 1892.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément