CORDIER Jean [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né à La Louvière (Belgique) le 12 juin 1919, mort à Uccle le 30 mai 1999 ; médecin ; franc-maçon ; pacifiste ; anarchiste individualiste.

C’est pendant la résistance, alors qu’il était étudiant à Bruxelles, que Jean Cordier rencontra Hem Day* et d’autres anarchistes. Il rejoignit alors le groupe Pensée et Action et l’Internationale des résistants à la guerre, puis l’Union des anarchistes en France.
Psychiatre puis professeur de médecine, il donna des conférences, accueillit déserteurs et réfugiés pendant la guerre d’Algérie puis la guerre du Vietnam.
A la mort de Hem Day en 1969, il fut nommé exécuteur testamentaire, mais rencontra bien des difficultés pour sauvegarder ses archives. Elles furent dispersées entre la Bibliothèque Royale et le Mundaneum de Georges Lorphèvre, aujourd’hui à Mons.
Jean Cordier participa au lancement de l’Alliance libertaire et de sa bibliothèque à Bruxelles, dans les années 1970, puis relança une Tribune Pensée et Action ainsi que l’association Les Amis de Hem Day.
Suite à une attaque en 1995, il dut réduire ses activités militantes.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154754, notice CORDIER Jean [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell , version mise en ligne le 16 avril 2014, dernière modification le 19 août 2018.

Par Marianne Enckell

SOURCES :Alternative libertaire (Bruxelles), n° 219, été 1999.

Version imprimable Signaler un complément