BERNERI Marie-Louise [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Née à Arezzo (Italie) le 1er mars 1918, morte à Londres le 13 avril 1949. Psychologue, militante anarchiste.

Maria Luisa Berneri arriva en France en 1926 avec sa sœur Giliana* et ses parents Giovanna* et Camillo, qui fuyaient le régime mussolinien. Ils s’établirent à Montreuil, rue Terreneuve. Giovanna Caleffi Berneri tint longtemps une épicerie près de la place de la Nation.

Après avoir passé son baccalauréat, Marie-Louise entama des études de psychologie en Sorbonne. Elle se lia d’amitié avec les jeunes anarchistes qui fréquentaient l’épicerie ou la maison familiale, notamment Vernon Richards (Vero Recchioni), qu’elle épousa plus tard à Londres, et Charles Ridel (le futur Louis Mercier*). Elle participa avec ce dernier à la revue Révision (5 numéros en 1938).

Elle se rendit en Espagne à deux reprises en 1937, d’abord pour y retrouver son père qui y publiait Guerra di Classe, puis après l’assassinat de Camillo. Elle s’établit à Londres en 1938 ou 1939, et participa activement au périodique Revolt ! puis War Commentary (1939-1945). Grâce à ses connaissances des langues, elle entretint une correspondance nourrie avec les militants dispersés en raison de la guerre. Elle écrivit aussi de nombreux articles – sur la politique internationale, la psychologie reichienne et la sexualité, les utopies – dont certains ont été réédités en volumes.

Marie Louise Berneri est morte à Londres à l’âge de 31 ans, peu après avoir donné naissance à un enfant mort-né. Ses amis publièrent un petit volume d’hommage, et sa mère fonda en Italie une colonie de vacances qui porta son nom.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154731, notice BERNERI Marie-Louise [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 27 mars 2014, dernière modification le 27 mars 2014.

Par Marianne Enckell

ŒUVRE : Collaboration à la revue Révision, Paris 1938 ; à War Commentary, Londres 1939-1945 — Workers in Stalin’s Russia, Londres 1945 — Journey through utopia, Londres 1950 — Neither East nor West : selected writings, Londres 1952.

SOURCES : Marie-Louise Berneri, A Tribute, Londres 1949 (rééd. 2009).

Version imprimable Signaler un complément