MOREAU Émile, Armand [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche

Né le 7 juin 1881 à Méry-sur-Oise (Seine-et-Oise), employé de bureau à la recette des Finances de Pontoise ; anarchiste.

Émile Moreau était, en 1911, membre du groupe anarchiste de Pontoise, affilié à la FRC. Il était alors domicilié chez ses parents, au 2, rue de l’Éperon. C’est lui qui recevait de Paris les affiches que le groupe collait la nuit sur les murs de la ville.
Il fut ensuite secrétaire du groupe du 18e arrondissement de Paris de la FRC. Il habitait alors au 58, passage Châtelet, à Paris 18e.

Le 25 septembre 1912, il alla conspuer Hervé salle Wagram, à Paris. Ce soir-là, Gustave Hervé donnait un meeting en faveur de sa nouvelle doctrine, le « militarisme révolutionnaire ». La FCA et les Jeunesses syndicalistes s’étaient donné rendez-vous pour saboter le meeting, et s’affrontèrent aux Jeunes Gardes.

En août 1913, Moreau fut délégué de Saint-Quentin (Aisne) au congrès national anarchiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154643, notice MOREAU Émile, Armand [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, version mise en ligne le 2 mai 2014, dernière modification le 2 mai 2014.

Par Guillaume Davranche

SOURCES : Arch. Nat. F7/13053 — Arch PPo BA/1513.

Version imprimable Signaler un complément