JOUY Bernard, Basile [dit Bataille] [Dictionnaire des anarchistes]

Par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

Né à Carcassonne (Aude) le 22 août 1855 ; marchand ambulant ; anarchiste.

Selon la police, avant de s’établir à Marseille comme marchand ambulant, Bernard Jouy avait tenu un négoce à Carcassonne puis, ayant fait faillite, s’était installé à Toulouse, où on le considérait comme le chef du groupe anarchiste local. Installé à Marseille en juillet 1892 avec sa femme Françoise (née Bataille), il entretint une correspondance suivie avec les anarchistes parisiens et un anarchiste de Foix, Émile Darnaud.

Son logement, 69 rue Raynard, fut perquisitionné après un attentat en novembre 1893, puis à nouveau le 1er janvier 1894, où plusieurs journaux anarchistes furent saisis.

Il figura sur une liste de 14 propagandistes anarchistes communiquée en 1894 par la préfecture des Bouches-du-Rhône au ministère de l’Intérieur, à l’occasion d’une enquête nationale (voir Paul Gauchon).

Il fut l’objet d’une surveillance jusqu’en 1899 où, selon la police, il semblait « se tenir un peu à l’écart ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154610, notice JOUY Bernard, Basile [dit Bataille] [Dictionnaire des anarchistes] par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy, version mise en ligne le 25 avril 2014, dernière modification le 25 avril 2014.

Par Guillaume Davranche, Rolf Dupuy

SOURCES : Archives nationales F7/12504 — René Bianco, Le Mouvement anarchiste à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône de 1880 à 1914, CIRA, 1978.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément