HINCELIN Auguste, Emmanuel [Dictionnaire des anarchistes]

Par Marianne Enckell

Né le 14 août 1870 ou 1871 à Genève. Tailleur de pierres. « Vit de ses vols. »

Condamné à 8 ans de travaux forcés en 1892 par la cour d’assises de la Gironde, après de nombreuses autres condamnations, Hincelin se déclara anarchiste lors de son procès. Envoyé au bagne de Guyane, il fut arrêté dans l’affaire de la révolte des anarchistes des 22 et 23 octobre 1894 à l’Ile St Joseph et acquitté au procès du tribunal maritime.

Cumulant plus de 120 jours de cellule et de cachot sur un même semestre, pour des motifs tels que : refus de travailler, maladie simulée, refus d’obéissance…, il fut classé aux incorrigibles du chantier de Charvein pendant un an, puis réinterné aux îles du Salut.

Relégué à la fin de sa peine, il vivait encore à Cayenne en 1921.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article154601, notice HINCELIN Auguste, Emmanuel [Dictionnaire des anarchistes] par Marianne Enckell, version mise en ligne le 27 mars 2014, dernière modification le 7 janvier 2018.

Par Marianne Enckell

SOURCES : ANOM H 3624/a, H 1296, H 2225, H 3918/a, matricule 25722. — blog "Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur". — notes de Dominique Petit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément